Prisons en Afrique. Manifestation spatiale du pouvoir et ordre négocié

Entretien avec Marie Morelle

  • Marie Morelle
  • Céline Mavrot
Mots-clés: prisons, Afrique, carcéral, enfermement

Résumé

Émulations reçoit Marie Morelle, spécialiste du phénomène carcéral au Cameroun et à Madagascar. Cet entretien est l’occasion d’aborder des questions de régulation politique des inégalités sociales et de circula-tion internationale des modèles punitifs, mais aussi d’interdisciplinarité et de décentrement du regard Nord-Sud dans la production des analyses scientifiques.

Marie Morelle est maitresse de conférences, HDR en Géographie, à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (UMR Prodig). Elle est actuellement détachée à l’IRD au Cameroun et en accueil à la Fondation Paul Ango Ela. Ses travaux articulent géographie politique et géographie urbaine à partir d’entrées empiriques telles que la prison et la police, l’informalité économique et politique en Europe (France) et en Afrique (Cameroun). Elle est l’autrice notamment de La rue des enfants, les enfants des rues (CNRS Editions, 2007), Yaoundé carcérale, Géographie d’une ville et de sa prison (ENS éditions, 2019). Elle a dirigé avec Frédéric Le Marcis et Julia Hornberger l’ouvrage collectif Confinement, Punishment and Prisons in Africa (Routledge, sous presse), issu du programme « Économie de la peine et de la prison en Afrique » (ANR, 2015-2019).

Publiée
2021-01-30
Comment citer
Morelle, M. et Mavrot, C. (2021) « Prisons en Afrique. Manifestation spatiale du pouvoir et ordre négocié », Emulations - Revue de sciences sociales, 9970. doi: 10.14428/emulations.interviews.04.
Rubrique
2021

Articles les plus lus du même auteur