https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/issue/feed Emulations - Revue de sciences sociales 2019-12-18T15:33:24+00:00 Olivia Legrip-Randriambelo et Kevin Toffel redac@revue-emulations.net Open Journal Systems <p><em>Émulations</em> est une revue de sciences sociales internationale à comité de lecture. Elle publie quatre numéros par an aux Presses universitaires de Louvain, ainsi que des articles varia, des entretiens et des comptes rendus en ligne, le tout en libre accès. Les versions papier des derniers numéros peuvent être commandés via la librairie en ligne <strong><a href="http://www.i6doc.com/fr/revues/?collection_id=276">i6doc.com</a></strong>. <em>Émulations</em> est publiée avec l'aide financière du Fonds de la recherche scientifique-FNRS (Belgique).</p> https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/frozel_barros_motta Thomas C. Schelling dans les sciences sociales 2019-12-18T15:29:13+00:00 Natália Frozel Barros diabsgreg@yahoo.fr Alessio Motta diabgsreg@yahoo.fr <p>Par ses travaux et sa position à partir des années&nbsp;1950 dans différentes institutions publiques états-uniennes et <em>think tanks</em> comme la <em>RAND Corporation</em>, Thomas Schelling a été un conseiller indirect du prince dont le rôle fut peut-être décisif dans le plus important événement de la seconde moitié du XX<sup>e</sup> siècle, «<em> [the] one that did not occur </em>». Notre planète n’est pas devenue le théâtre d’une guerre nucléaire entre grandes puissances.</p> 2019-11-15T12:29:05+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/lecomte Stratégies et calculs au sein du groupe socialiste 2019-12-18T15:28:32+00:00 Damien Lecomte diabgsreg@yahoo.fr <p>Les études parlementaires peuvent analyser les comportements des élus au prisme d’approches interactionnistes&nbsp;: l’œuvre de Schelling peut être utilement mobilisée pour éclairer les échanges de coups politiques et les coordinations des acteurs dans l’arène parlementaire. La «&nbsp;fronde&nbsp;» au sein du groupe socialiste au cours de la XIV<sup>e</sup> législature (2012-2017) de l’Assemblée nationale française se prête particulièrement à ce type d’approche. Dans une conjoncture de crise relative, de fragilisation des repères de la discipline partisane et d’incertitude sur les actions de leurs pairs, les députés cherchent à calculer les coûts politiques de leurs potentiels votes transgressifs, grâce aux prises de position de personnalités particulièrement visibles qui contribuent à faire converger les anticipations. Le conflit entre le gouvernement et une fraction «&nbsp;frondeuse&nbsp;» de sa majorité relève des logiques de «&nbsp;conflits limités&nbsp;» entre acteurs interdépendants qui peuvent se nuire mutuellement.</p> 2019-11-15T12:36:07+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/lilan_schelling Modélisations en quête d’incarnation 2019-12-18T15:27:48+00:00 Lilian Mathieu lilian.mathieu@ens-lyon.fr <p>Cet article opère une relecture, à la lumière des élaborations théoriques de Thomas Schelling, du récit littéraire que livre Mario Vargas Llosa dans <em>La fête au Bouc </em>de la tentative de coup d’État qui mit fin, le 30&nbsp;mai&nbsp;1961, à la dictature de Rafael Leónidas Trujillo en République dominicaine. Des enjeux et notions tels que «&nbsp;solution foyer&nbsp;», «&nbsp;masse critique&nbsp;», «&nbsp;interdépendance tactique&nbsp;» et «&nbsp;négociation&nbsp;» trouvent ainsi une incarnation sensible dans l’intrigue romanesque, ce qui conduit à une réflexion sur les rapports entre jeux de langage économique et littéraire.</p> 2019-11-15T12:41:11+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/motta_schelling Des ré-actions collectives types 2019-12-18T15:33:24+00:00 Alessio Motta diabgsreg@yahoo.fr <p>Cet article s’appuie sur la construction et l’analyse d’une base de données sur 286 mobilisations survenues en France de 1997 à 2000 et relayées dans un quotidien, pour mettre en évidence le rôle de «&nbsp;réactions collectives types&nbsp;» dans le déclenchement d’actions contestataires. Là où les approches en termes de répertoires d’action suggèrent un éventail plus ou moins contraint de choix dans les techniques protestataires disponibles pour un groupe, on mettra en avant l’existence, dans de nombreux cas, d’un mode d’action principal lié à une situation type et qui exerce sur celle-ci une contrainte sans égal&nbsp;: la grève dans des protestations de salariés, la pétition pour certaines mobilisations de quartiers, ou d’autres exemples qui varient au fil de l’histoire et selon les contextes culturels. Cette réaction collective type, point de convergence des attentes des acteurs, s’impose à eux comme une évidence fortement contraignante malgré la diversité de leurs calculs, anticipations, préoccupations et interactions.</p> 2019-11-15T12:45:26+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/friedberg_schelling Thomas C. Schelling et l’École française de sociologie de l’action collective 2019-12-16T14:13:54+00:00 Erhard Friedberg diabgsreg@yahoo.fr <p>Cet article est fondé sur une série d’entretiens menés par l’auteur avec Thomas Schelling en 1998, 2004 et 2009. Dans la première partie, l’auteur caractérise ce qu’il considère comme les traits saillants (un mode de raisonnement, un style de théorisation, un mode de recherche empirique…) de ce qu’il propose d’appeler «&nbsp;l’École française de sociologie de l’action collective&nbsp;». Dans la deuxième partie, il utilise les extraits des entretiens menés avec Schelling pour documenter la proximité du cadre théorique et méthodologique de cette École avec nombre d’éléments qui caractérisent aussi l’approche de Schelling comme spécialiste de la négociation et analyste des dynamiques sociales, approche que Schelling lui-même a appelé «&nbsp;<em>vicarious problem-solving</em>&nbsp;».</p> 2019-11-15T12:59:58+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/pelopidas_schelling Schelling, la dissuasion et la chance 2019-12-16T14:13:51+00:00 Benoît Pelopidas diabsgreg@yahoo.fr Natália Frozel Barros diabsgreg@yahoo.fr Alessio Motta diabsgreg@yahoo.fr <p style="margin-top: 0.42cm; margin-bottom: 0.42cm; background: #ffffff;" align="justify"><span style="font-family: Times New Roman, serif;"><span style="font-family: Garamond, serif;">Benoît Pelopidas est fondateur du programme d’études des savoirs nucléaires </span><span style="font-family: Garamond, serif;"><em>Nuclear Knowledges</em></span><span style="font-family: Garamond, serif;"> (le premier programme universitaire français de recherche sur le phénomène nucléaire, indépendant et transparent sur ses sources de financements, qui refuse explicitement tout financement de parties prenantes à l’avenir de l’arsenal nucléaire français afin d’éviter et de problématiser le conflit d’intérêts) et chercheur associé au CISAC à l’Université Stanford</span><span style="font-family: Garamond, serif;">. L’équipe de </span><span style="font-family: Garamond, serif;"><em>Nuclear Knowledges </em></span><span style="font-family: Garamond, serif;">se saisit du travail de Thomas&nbsp;C. Schelling sous l’angle de son rôle dans la formulation de catégories essentielles du vocabulaire utilisé jusqu’à aujourd’hui, de la circulation des catégories d’analyse qu’il propose et de leur réception</span><span style="font-family: Garamond, serif;">.</span></span></p> <p style="margin-top: 0.42cm; margin-bottom: 0.42cm; background: #ffffff;" align="justify"><a name="_Hlk13409294"></a><span style="font-family: Times New Roman, serif;"><span style="font-family: Garamond, serif;">Cet entretien vise à saisir certains apports et limites du travail de Schelling sur les questions de stratégies dans le domaine auquel il a été le plus traditionnellement associé&nbsp;: l’armement nucléaire et la dissuasion. Il a été réalisé par Natália Frozel Barros, doctorante en science politique (CESSP), et Alessio Motta, docteur en science politique (CESSP), le 21&nbsp;février&nbsp;2019 à Paris (CERI, Sciences Po).</span></span></p> <div id="sdfootnote1"> <p class="sdfootnote" style="page-break-before: always;" align="justify"><a name="_GoBack"></a></p> </div> 2019-11-15T14:26:50+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/forse_parodi_schelling Retour critique sur le modèle de ségrégation urbaine de Schelling 2019-12-16T14:13:48+00:00 Michel Forsé diabsgreg@yahoo.fr Maxime Parodi diabsgreg@yahoo.fr <p class="western" style="text-indent: 0cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 100%;"><span style="font-size: medium;">Dans les années&nbsp;1970, Thomas&nbsp;C. Schelling a proposé un modèle pour expliquer le lien entre ségrégation spatiale et préférences individuelles concernant cette ségrégation. Au moyen de simulations, il cherche à montrer qu’un haut niveau de ségrégation globale peut être le résultat collectif de décisions individuelles qui sont loin de viser une telle ségrégation. Cet article montre cependant que les contraintes structurelles du modèle expliquent intégralement les niveaux de ségrégation atteints. Une faible exigence individuelle pour s’entourer de voisins identiques conduit à une ségrégation collective faible et une exigence forte conduit à une ségrégation forte. Les niveaux de ségrégation correspondant à un seuil donné de satisfaction individuelle n’ont rien de surprenant au regard des lois du hasard et de ce que chaque individu souhaite réellement. Le modèle de Schelling ne permet pas de conclure que, de manière générale, de larges ghettos naissent d’innocentes décisions. Ses caractéristiques sont trop particulières pour pouvoir en tirer des enseignements généraux. S’il faut expliquer la formation des «&nbsp;ghettos urbains&nbsp;», il vaut mieux se tourner vers des causes sociales, économiques ou culturelles.</span></p> 2019-11-15T14:34:23+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/article/view/rayner_schelling Quelques apports de Thomas Schelling à la compréhension des processus sociaux 2019-12-16T14:13:46+00:00 Hervé Rayner diabsgreg@yahoo.fr <p style="margin-bottom: 0cm; line-height: 100%;" align="justify"><span style="font-family: Garamond, serif;">Souvent apparenté à la théorie de l’acteur rationnel, à la théorie des jeux et au contexte de la guerre froide, Thomas Schelling n’en a pas moins produit une œuvre iconoclaste et occupé une position originale dans le champ scientifique états-unien, ne serait-ce que par son penchant affirmé pour l’interdisciplinarité. Soucieux de scruter les «&nbsp;impératifs de l’action&nbsp;», ses travaux permettent d’ouvrir des pistes de recherche stimulantes pour peu qu’on les croise avec ceux d’autres auteurs et types de démarche. Son concept de point focal peut par exemple renouveler l’approche du charisme. Enfin, sa théorie de la décision interdépendante et son insistance sur l’importance de la coordination tacite mettent en cause les conceptions exclusives (ascendante ou descendante) de la causalité, nous incitant à penser en termes de causalité spirale et de jeux spéculaires, ces jeux de miroirs dans lesquels sont pris les acteurs et où s’originent les processus d’auto-amplification.</span></p> 2019-11-15T14:39:09+00:00 Copyright (c) 2019 Emulations - Revue de sciences sociales