Croisements, atypies et émergences dans les métiers du journalisme et de l’information

  • Dany Baillargeon Université de Sherbrooke
  • Alexandre Coutant Université du Québec à Montréal
Mots-clés: atypies, journalistes, journalismes, émergences, métiers du journalisme

Résumé

Ce numéro de la revue Communication & Professionnalisation espère contribuer à la réflexion sur ce secteur en crise. Particulièrement, l’objectif qu’elle s’assigne de dialogue entre chercheures et chercheurs de même qu'avec les praticiennes et praticiens trouve un écho fort dans le constat fréquent du peu de collaborations entre journalistes et chercheur·es. Si ce constat concerne une question plus large de diffusion de la connaissance, espérons que la lecture des articles de ce numéro convaincra déjà les praticien-ne-s de l’accessibilité et de l’utilité de la recherche sur un domaine qui les concerne directement : l’avenir de leur profession.

Biographie des auteurs

Dany Baillargeon, Université de Sherbrooke

Détenteur d’un doctorat en communication, mes intérêts de recherche sont à la confluence de trois axes : la créativité, les organisations et la communication organisationnelle et publique. Plus spécifiquement, je m'intéresse, dans une perspective communicationnelle, à la façon dont les contextes régionaux influent sur la culture d'une organisation – qu'elle soit privée, publique, hybride – et plus particulièrement sur la créativité qui s'y déploie. Cette triade s'applique tant aux organisations traditionnellement créatives – agence de design, de communication marketing, d'architecture, d'innovations technologiques – mais également dans les organisations sociales. Ces intérêts se prolongent également dans mes activités de recherche au sein de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l’UQAM et du Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC), dont je suis l’un des membres fondateurs.  À ce jour, j’ai produit plus d’une trentaine de travaux scientifiques de nature fondamentale, appliquée et méthodologique sur ces questions, et ce, au Québec comme à l’international.

Ces axes de recherche ne sont pas étrangers à mon parcours marqué par une pratique pendant dix comme professionnel de la communication publique et de la communication marketing. Professeur depuis 2012 au Département des lettres et communication où j’enseigne entre autres des cours de rédaction créative, de création et rédaction publicitaires, de communication organisationnelle, et ce, au premier et au deuxième cycle, j’aborde ces thèmes avec une compréhension critique et appliquée des conditions de pratique et de déploiement de la créativité.

Alexandre Coutant, Université du Québec à Montréal

Alexandre Coutant est professeur au département de communication sociale et publique de l’UQAM et directeur du Centre de recherche sur la communication et la santé (ComSanté). Il est également responsable de l'axe mutations des sociabilités et de l'agir politique du Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO). Ses travaux de recherche s’intéressent aux activités de consommation des individus et à leurs usages des technologies de l’information et de la communication. Il s'est intéressé aux processus d'innovation vus sous l'angle des usages, à la professionnalisation des métiers de l'influence, aux activités menées sur les médias socionumériques, au développement des identités numériques, à la circulation des informations en ligne et hors ligne et travaille actuellement sur la reconnaissance des autorités informationnelles, notamment les moteurs de recommandation algorithmiques.

Publiée
2019-10-21