Histoire de la revue

Le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC) regroupe des chercheurs et praticiens belges, canadiens et français. Il a été constitué en 2011 afin de comprendre les évolutions des pratiques en communication, d’interroger le rôle des formations universitaires en communication, de renforcer le dialogue entre les communautés professionnelles et universitaires et, in fine, de définir ce qu’il faut entendre par professionnalisation en et de la communication.

Afin de valoriser ces recherches, le réseau lance Les Cahiers du RESIPROC, sous la direction de François Lambotte (prof. en communication à l’UCL– LASCO, Belgique).

En 2015 Les Cahiers changent de nom et deviennent la revue Communication et professionnalisation. Ce changement a un double objectif : celui de rendre plus directement lisible et explicite le projet éditorial et son positionnement en SIC d’une part;  d’autre part, il s’agit de lever une ambiguïté possible sur le terme de « Cahiers », qui ne traduit pas suffisamment le fonctionnement d’une publication scientifique. En 2017, la revue passe à un rythme de publication semestriel.

Une revue en publication continue

Communication & Professionnalisation entend mettre en œuvre son passage à l'édition électronique en accès libre en adoptant un mode de publication en continu : plusieurs dossiers thématiques sont ouverts simultanément sur le site de la revue, et les articles soumis et acceptés pour publication dans ces dossiers sont publiés un à un sur le site, au moment de leur finalisation, sans attendre que l'ensemble du dossier soit prêt à être publié. Il s'agit là d'accélérer et de redynamiser le processus d'édition, afin de permettre aux auteurs de voir leurs articles publiés plus rapidement. Cette nouvelle manière d'opérer a en outre l'avantage de favoriser une nouvelle forme de débat scientifique. En effet, durant la période où un numéro est ouvert, la thématique pourrait évoluer, les différents auteurs pourraient réagir à des articles déjà parus, des commentaires pourraient dynamiser l'édition.

Contributions attendues

Communication & professionnalisation publie des travaux entourant les différentes dynamiques de la professionnalisation des communicateurs (communicant). Ces dynamiques peuvent être abordées selon différentes perspectives (sociologiques, éthiques, déontologiques, critiques, économiques, organisationnelles), mais également au travers des différentes pratiques professionnelles (communication interne, communication marketing, relations publiques, communication numérique, communication médiatique, communication politique, management de la communication).

La revue accueille des contributions reposant sur des recherches, des expériences professionnelles ou des travaux étudiants. Même si la majorité des articles au sein d’un numéro est liée à la thématique principale, la revue accueille dans la partie « varia » des contributions diverses. Ces contributions seront dans un premier temps soumises au comité éditorial qui s’assurera de la pertinence de la contribution quant aux objectifs du réseau RESIPROC.

Procédure d'évaluation en double-aveugle

Chaque contribution proposée à la revue fait l'objet d'une évaluation en double-aveugle comme suit.

  1. La soumission fait l'objet d'une première lecture par le ou les éditeur(s) en charge d'un numéro thématique. Si la soumission est jugée recevable, le ou les éditeur(s) la confie(nt) à deux rapporteurs qui réalisent une évaluation complète de la soumission.
  2. Sur la base de leurs évaluations respectives (dans les trois mois max.) , les éditeurs communiquent le résultat de l'évaluation au(x) auteur(s) (contribution acceptée sans modification, acceptée avec modification mineure, resoumission, ou rejet).
  3. Dans le cas d'une resoumission, la nouvelle version de la contribution est soumise à nouveau à une évaluation en double aveugle. 
  4. Une fois que la contribution est acceptée pour publication, elle est éditée, relue et renvoyée au(x) auteur(s) pour validation finale avant publication.

Normes de soumission

Les auteurs doivent se comformer aux normes de soumission des articles, et ce, dès l’envoi de la première version. Les articles non conformes seront retournés aux auteurs.  

  • L’article doit être écrit en police Times New Roman, taille des caractères 12, interligne 1,5.
  • Veuillez numéroter les pages en chiffres arabes en bas à droite de la page.
  • L’article doit être fourni au format .doc, .rtf ou .odt.
  • Assurez-vous de rendre anonyme votre document, en retirant, dans les propriétés de fichier, de même que dans le corps du texte, toutes références permettant d’identifier les auteurs. Les références aux travaux des auteurs se feront ainsi : Auteur (2015).

Pages liminaires

Une page comprenant les informations de chaque auteur (Prénom, Nom, Statut ; Université, Laboratoire (ou Entreprise) ; courriel).

Une courte bibliographie spécifiant les champs d’intérêt de chaque auteur (350 à 500 caractères, espaces comprises).

Au moment de l'envoi, ces pages liminaires doivent être envoyées dans une fichier à part afin de maintenir l'anonymat de la soumission

Première page

  • un titre [max 150 caractères, espaces comprises] ;
  • un résumé en français [max 200 mots] et des mots clés [de 5 à 7 mots] ;
  • un résumé en anglais [max 200 mots] et des key words [de 5 à 7 mots]. La qualité de la traduction est de la responsabilité de l’auteur ou des auteurs.

Développement

  • un développement [30 000 à 50 000 caractères, espaces comprises] ;
  • une bibliographie [maximum 5000 caractères, espaces comprises].

Bibliographie, notes et annexes

Le référencement dans le corps du texte et dans la bibliographie doit respecter les normes APA 6e édition.

Les notes doivent être limitées en nombre. Elles sont placées en notes de bas de page.

Les annexes doivent être limitées en nombre également. Elles sont placées après la bibliographie.

Titraille

Seuls trois niveaux de titres seront acceptés. Veuillez respecter le format préconisé ci-dessous.

  • Titre de niveau 1 : Titre 1
  • Titre de niveau 2 : Titre 2
  • Titre de niveau 3 : Titre 3

Ne numérotez pas vos titres. Nous nous chargeons de la numérotation a posteriori.

Les tableaux et les figures

Les tableaux et les figures (dont les schémas) doivent être intégrés dans le corps du texte. Aucun texte ne doit être disposé en habillage (c’est-à-dire autour du tableau ou de la figure).

Les cellules des tableaux ne doivent pas contenir de saut de paragraphe. Les tableaux et les figures doivent comporter un titre intitulé « Tableau n : titre du tableau » ou « Figure n : titre de la figure » en numérotation croissante. Les titres doivent être placés au-dessus des tableaux et des figures et les éventuelles légendes sont situées en-dessous.

Les figures doivent être fournies en format jpeg, jpg ou png.

Images et photographies

Les éventuelles images et photographies à insérer dans l’article ainsi que les documents numérisés ou récupérés sur le Web (notamment les flyers, les affiches, ou les saisies d’écrans), doivent être libres de droit (ou, sinon, accompagnés de l’accord écrit de leurs auteurs). Ils doivent être insérés dans le texte comme les tableaux. Si nécessaire, l’auteur sera contacté pour l’envoi d’un fichier en format spécifique (jpg ou autre)