Les trajectoires professionnelles dans les métiers de la communication sont notoirement connues pour être atypiques. Bien que depuis de nombreuses années, nous ayons assisté à des tentatives de standardisation dans les établissements d’enseignement et dans les associations professionnelles, souvent sous le coup d’une recherche de positionnement que d’un seul désir de rendre professionnelle la communication, les parcours professionnels des communicateurs demeurent hétérogènes. La nature fondamentalement transdisciplinaire ou pluridisciplinaire de la communication appelle des professionnels aux compétences multiples, et aux postures éthiques parfois contradictoires. Se retrouvent ainsi confrontés des praticiens provenant de spécialisations aussi diversifiées que la sociologie, le marketing, la gestion, les ressources humaines, la politique, la psychologie. Ce numéro propose d’observer les différentes temporalités professionnelles des communicateurs, les hybridités des parcours, l’(a)typie des parcours de formation et les vecteurs influant ces trajectoires.

Les éditeurs

Dany Baillargeon est professeur au Département de communication de l’Université de Sherbrooke (Canada). En plus d'être chercheur au Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC), il est chercheur associé à la Chaire de relations publiques et communication marketing de l’UQAM et au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS-Estrie CHUS. Ses intérêts de recherche sont à la confluence de trois axes : la créativité, les organisations et la communication organisationnelle et publique. Il étudie, selon les approches de la communication comme constitutive des organisations (CCO), les dynamiques et tensions entourant le déploiement et légitimation de cette créativité. Il analyse les processus de cultivation de la créativité à l’intérieur des organisations traditionnellement créatives – agence de design, de communication marketing, d'architecture, d'innovation technologique – mais également dans les organisations sociales et hybrides.

dany.baillargeon@usherbrooke.ca

Alexandre Coutant est professeur au département de communication sociale et publique de l’UQAM et directeur du Centre de recherche sur la communication et la santé (ComSanté). Il est également responsable de l'axe mutations des sociabilités et de l'agir politique du Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO). Ses travaux de recherche s’intéressent aux activités de consommation des individus et à leurs usages des technologies de l’information et de la communication. Il s'est intéressé aux processus d'innovation vus sous l'angle des usages, à la professionnalisation des métiers de l'influence, aux activités menées sur les médias socionumériques, au développement des identités numériques, à la circulation des informations en ligne et hors ligne et travaille actuellement sur la reconnaissance des autorités informationnelles, notamment les moteurs de recommandation algorithmiques.

coutant.alexandre@uqam.ca

Les évaluatrices et évaluateurs des articles de ce numéro

Camille ALLOING, Dominique BESSIÈRES, Anne-Marie COTTON, Éric DACHEUX, Yannick DUFRESNE, Anne-Marie GAGNÉ, Sylvie GROSJEAN, Thomas HELLER, Valérie LEPINE, Luciana RADUT-GAGHI, Martine VILA, Stéphanie YATES

Publiée: 2019-02-05