No 8 (2015): Autobiographies et biographies sur l’adoption

Ad optare, choisir, accueillir volontairement comme un enfant légitime qui ne l'est pas par nature. Un acte électif qui a pris au fil du temps des valeurs et des significations différentes. Les récits sur l'adoption sont présents dans des mythes, des légendes, dans l'Histoire : de Moïse, sauvé des eaux du Nil, à Romulus et Rémus, qu’on dit élevés par une louve, à Brutus enfant adoptif de Jules César. La parentalité acquise a eu, à diverses époques, une signification, des fonctions, un poids particuliers, auxquels correspondaient des lois. D’une manière indirecte, des romans, des films témoignent de l’oscillation de multiples convictions. De l’enfance abandonnée, nous trouvons beaucoup de références dans les fables. Aujourd’hui, une pléthore d’émissions télévisées sont dédiées avec acharnement aux retrouvailles des parents et enfants biologiques. La possibilité d’identifier l’ADN encourage cette recherche qui permet - dans le cas où une confrontation est possible - d’avoir des certitudes.

Commander la version imprimée de ce numéro

 

Publiée: 2018-10-15