“Introduzione” au numéro 8 de Mnemosyne

Autobiographies et biographies sur l’adoption

  • Beatrice Barbalato Association culturelle italienne sans but lucratif mediapolis.europa
Mots-clés: Autobiographie, adoption

Résumé

Ad optare, choisir, accueillir volontairement comme un enfant légitime qui ne l’est pas par nature. Un acte électif qui a pris au fil du temps des valeurs et des significations différentes.

Les récits sur l’adoption sont présents dans des mythes, des légendes, dans l’Histoire : de Moïse, sauvé des eaux du Nil, à Romulus et Rémus, qu’on dit élevés par une louve, à Brutus enfant adoptif de Jules César.

La parentalité acquise a eu, à diverses époques, une signification, un poids, des fonctions particulières, auxquelles correspondaient des lois. D’une manière indirecte des romans, des films, témoignent de l’oscillation de multiples convictions. De l’enfance abandonnée nous trouvons beaucoup de références dans les fables. Aujourd’hui une pléthore d’émissions télévisées sont dédiées avec acharnement aux retrouvailles des parents et enfants biologiques. La possibilité d’identifier l’ADN encourage cette recherche qui permet - dans le cas où une confrontation est possible - d’avoir des certitudes.

Biographie de l'auteur

Beatrice Barbalato, Association culturelle italienne sans but lucratif mediapolis.europa

Presidente de l’Observatoire scientifique de la mémoire autobiographique écrite, orale, iconographique (http://mediapoliseuropa.com/). Directeur de Mnemosyne de 2008 aujourd’hui.

PHD et professeur jusqu’à 2010 à l’Université catholique de Louvain.

Auteure de livres et d’essaies sur les arts visuels, et la genèse d’œuvres dramaturgiques italiennes contemporaines.

Pour consulter le cv : team > http://mediapoliseuropa.com/.

On signale les essaies :

  • «Piero della Francesca, neoplatonismo, e spazio solidale: lo spettatore incontra la regina di Saba», in Henry Ansgar Kelly (dir.), Viator, Medieval and Renaissance Studies, Berkeley, UCLA University of California, Los Angeles, 2010, pp. 293-328.
  • «O ethos e o tempo», in M. C. Chaves Vasconcelos-V. M. Rocha Cordeiro- P. Perin Vicentini, (Auto)biografia, literatura e história, Curitiba-Brasil, Editora CRV, 2014, pp.27-55.
  • « CARMELO BENE, ultime dandy: équivoquer et falsifier comme une expression de l'art », in Christian Biet et Cristina De Simone, D’après Carmelo Bene, Revue d’histoire du théâtre, Paris, Juillet-Septembre 2014, pp. 285-294.
Publiée
2018-10-15