Transmettre l’enquête de terrain par l’épreuve

  • Corinne Davault Université de Paris 8, LAVUE/ALTER, France.
  • Anaïs Leblon Université de Paris 8, LAVUE/ALTER, France.
Mots-clés: affect, archives, enquête collective, enseignement, épreuve, étudiant, pratique ethnographique, professionnalisation, réflexivité, réformes universitaires, stage de terrain, transmission

Résumé

Ce double numéro d’Émulations. Revue de sciences sociales invite à construire nos pratiques pédagogiques de formation à l’enquête de terrain comme objet de recherche. L’originalité des contributions réunies ici est de proposer des récits d’expériences singulières de cet enseignement dans une pluralité de situations : des stages de terrain à partir d’enquêtes collectives, des enseignements en salle de classe dans des cursus de sciences sociales ou bien encore des formations à l’enquête dans des écoles professionnelles. Malgré cette diversité, les douze articles, décrivent tous des pratiques d’enseignement et d’apprentissage collectives et réflexives. Ils reviennent sur la construction d’espaces de prises de paroles étudiantes à partir desquels s’invente un enseignement inductif. Ce numéro interroge aussi les effets des réformes sur les manières d’enseigner l’enquête en sciences sociales que ce soit à travers le prisme d’un changement de maquette dans un cursus académique ou celui de l’universitarisation des formations professionnelles. En prenant parfois le risque de dévoiler les difficultés et limites de leur enseignement, ces contributions affirment l’intérêt pédagogique et heuristique de ce type de formation et participent à réarticuler recherche et enseignement.

Biographie des auteurs

Corinne Davault, Université de Paris 8, LAVUE/ALTER, France.

Corinne Davault est maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et membre de l’équipe ALTER (Altérités et Territoires) du LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme et Environnement, UMR CNRS 7812). Ses recherches portent sur la formation et la jeunesse. Elle co-encadre depuis 2012 des stages de terrain avec des étudiants en 3eme année de licence de sociologie et poursuit avec Anais Leblon une réflexion sur cette pratique pédagogique.

Anaïs Leblon, Université de Paris 8, LAVUE/ALTER, France.

Anaïs Leblon est maîtresse de conférences en anthropologie à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et membre de l’équipe ALTER (Altérités et Territoires) du LAVUE (Laboratoire Architecture Villes Urbanisme et Environnement, UMR CNRS 78 12). Ses recherches portent sur les processus de patrimonialisation et de transmission culturelle en Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal) et dans la diaspora peule en France. Elle est également membre du projet EcoSen (Pour une analyse écopoétique de la littérature de la Vallée du fleuve Sénégal) dont l’objectif est de mettre en évidence les liens entre productions littéraires en langue peule et environnement dans la région du fleuve Sénégal. En parallèle, depuis 2016, elle a engagé avec Corinne Davault une analyse sur l’enseignement de la pratique d’enquête de terrain à l’université.

Publiée
2022-04-01
Comment citer
Davault, C. et Leblon, A. (2022) « Transmettre l’enquête de terrain par l’épreuve », Emulations - Revue de sciences sociales, (39-40), p. 7-30. doi: 10.14428/emulations.039-40.01.