L’UTMBS à l’épreuve des célébrations du Maouloud

Bureaucratisation et trajectoire d’une entreprise religieuse au nord de la Côte d’Ivoire

  • Issouf Binaté Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
Mots-clés: Côte d'Ivoire, Islam, Maouloud, bureacratisation, association

Résumé

Basé sur un travail de terrain commencé en 2008, ce texte aborde la stratégie managériale adoptée par des jeunes, réunis au sein d’une structure bureaucratique – l’Union des talibés de Matié Boiké Samassi (UTMBS) –, pour encadrer et accompagner une entreprise religieuse initiée par des aînés sociaux au nord de la Côte d’Ivoire. Ce projet, parti du village de Kélindjan, est une rencontre annuelle organisée par un cheikh qadiri – Matié Boiké Samassi – et ses talibés pour accomplir des actes de dévotions au prophète Muhammad à l’occasion du Maouloud. Timides au départ, ces célébrations, avec la réputation de son initiateur pour les bienfaits de sa baraka, ont commencé à avoir de la visibilité sociale suite à l’implication des jeunes. Dans un contexte de retour à la normalité, à la fin de la décennie de crise militaro-politique qu’a connue le pays, ces moments de retrouvailles ont revêtu de nouvelles formes et propulsé le Maouloud (y compris ses rituels) au-delà de cette région.

Biographie de l'auteur

Issouf Binaté, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)

Issouf Binaté s’intéresse à l’enseignement arabo-islamique, au renouveau de l’islam soufi et à l’humanitaire islamique en Côte d’Ivoire (incluant la présence turque en Afrique de l’Ouest). En poste au département d’histoire à l’Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), il a bénéficié de séjours de travail au African Studies Centre à Leiden (Pays-Bas), à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris (France), au Department of African Studies and Anthropology de l’Université de Birmingham (Angleterre), au Leibniz–Zentrum Moderner Orient à Berlin (Allemagne), et à l’Institut français des études anatoliennes à Istanbul (Turquie) entre 2013 et 2019. Actuellement, il est chercheur associé à la Chaire de l’Islam contemporain en Afrique de l’Ouest de l’Université de Québec à Montréal (Canada) et Fellow au Pilot African Postgraduate Academy coordonné par Point Sud (Mali) et l’Université de Francfort (Allemagne).

Publiée
2021-03-19
Comment citer
Binaté, I. (2021) « L’UTMBS à l’épreuve des célébrations du Maouloud », Emulations - Revue de sciences sociales, (37), p. 57-73. doi: 10.14428/emulations.037.04.