S’affranchir de l’institution scolaire pour émanciper l’enfant ?

  • Pauline Proboeuf Observatoire Sociologique du Changement, Sciences Po-CNRS.
##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName##: https://doi.org/10.14428/emulations.029.09
Mots-clés: non-scolarisation, forme scolaire, apprentissages libres, styles éducatifs, éducation

Résumé

En France, certains parents font le choix de ne pas envoyer leurs enfants à l’école. Ils décident de donner eux-mêmes une instruction à leurs enfants, à rebours des apprentissages programmatiques de l’Éducation nationale. Cette contribution analyse leurs représentations du monde de l’enfance et interroge le rôle qu’ils s’octroient en tant que parent. Elle apporte un éclairage particulier sur la remise en cause du partenariat parents-école par la prise en compte des valeurs et croyances dans les choix de non-scolarisation.

Biographie de l'auteur

Pauline Proboeuf, Observatoire Sociologique du Changement, Sciences Po-CNRS.

Doctorante en sociologie, rattachée à l’Observatoire sociologique du changement (Sciences Po - CNRS). Sa thèse de doctorat porte sur les modes de parentalité et les pratiques éducatives des familles dont les enfants font l’expérience de scolarisations alternatives à l’école publique classique. Dans cette recherche, elle s’attache à comprendre leur(s) choix en apportant des éléments de contextualisation et en s’interrogeant également sur les conséquences de celui-ci en termes d’organisation matérielle et financière et de vie quotidienne.

Publiée
2019-04-02
Comment citer
Proboeuf, P. (2019) « S’affranchir de l’institution scolaire pour émanciper l’enfant ? », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(29), p. 123-135. doi: 10.14428/emulations.029.09.
Rubrique
Articles