Les formes plurielles de la migration de retour

Entretien avec Sylvie Bredeloup

  • Audrey Lenoël Chaire Migrations et sociétés au Collège de France et Institut des Migrations (ICM)
  • Anda David Agence française de Développement, AFD
  • Annalisa Maitilasso Comité espagnol du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies, ACNUR
  • Sylvie Bredeloup Directrice de recherche à l’Institut de recherche pour le développement, Laboratoire population environnement développement, LPED, Aix Marseille Université, France
Mots-clés: migrations de retour, approches ethnographiques, Afrique de l'Ouest, trajectoires

Résumé

L’équipe coordinatrice de ce numéro a demandé à l’anthropologue africaniste Sylvie Bredeloup d’apporter des éclairages à propos de la migration de retour à partir de sa pratique ethnographique, notamment en Afrique de l’Ouest. Parmi les différents enjeux abordés, Bredeloup insiste sur la prédominance des retours spontanés, en marge des programmes institutionnels, ainsi que sur l’importance de déconstruire « les idées reçues » sur le retour.

Biographie des auteurs

Audrey Lenoël, Chaire Migrations et sociétés au Collège de France et Institut des Migrations (ICM)

Postdoctorante et coordinatrice du département Dynamics à l’Institut Convergences Migrations (ICM). Elle travaille sur les déterminants et les effets des migrations internationales dans les pays d’origine, au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. Ses travaux de thèse (PhD Social Policy, Université de Bristol), basés sur l’analyse de données d’enquête sociodémographique et d’un travail de terrain réalisé dans la région du Souss-Massa-Drâa, portaient sur les effets de la migration et des transferts d’argent sur l’autonomisation des épouses de migrants marocains restées au pays. Elle a ensuite coordonné une enquête sur la migration de retour au Sénégal (projet européen TEMPER) à l’Institut national d’études démographiques (INED) (2015-2018), puis poursuivi ses travaux à la chaire Migrations et Sociétés du Collège de France (2018- 2020), notamment sur les effets des interventions de développement sur la décision de migrer en Afrique de l’Ouest (projet MIGCHOICE).

Anda David, Agence française de Développement, AFD

Économiste, spécialiste des migrations internationales. Ses travaux portent sur l’impact des migrations sur les pays d’origine et leurs marchés du travail, mais également sur les inégalités socioéconomiques et les interactions avec les politiques publiques. Ses publications récentes incluent la modélisation de l’impact des réfugiés syriens sur l’économie libanaise et une analyse des interactions entre les flux migratoires en Méditerranée et le développement rural. Elle est également la coordinatrice scientifique de la Facilité de recherche sur les inégalités. Titulaire d’un doctorat à l’Université Paris Dauphine et d’un postdoctorat à l’Universidad Autonoma de Madrid, elle a rejoint les équipes de recherche de l’AFD depuis 2016.

Annalisa Maitilasso, Comité espagnol du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies, ACNUR

Anthropologue, experte en migrations internationales et transnationalisme. Titulaire d’un doctorat auprès de l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales), ses recherches, réalisées principalement entre le Mali et l’Espagne, portent sur le rapport entre migration de retour et crise économique, ainsi que sur le rôle des circulations migratoires dans la recomposition des équilibres familiaux et communautaires des migrants maliens. Elle travaille depuis 2018 auprès du comité espagnol de l’UNHCR (l’Agence des Nations unies pour les réfugiés) dans le cadre des programmes éducatifs sur la migration et le refuge destinés à un public universitaire.

Sylvie Bredeloup, Directrice de recherche à l’Institut de recherche pour le développement, Laboratoire population environnement développement, LPED, Aix Marseille Université, France

Socioanthropologue, est directrice de recherches à l’IRD (UMR LPED/Aix-Marseille Université) et coordinatrice du Laboratoire mixte international MOVIDA. Ses travaux mettent en lumière les dimensions aventurière et intra-africaines des migrations. Son dernier ouvrage (2019), coordonné avec A. Degorce et
A. Palé, s’intitule Se chercher en migration. Expériences burkinabè.

Publiée
2020-09-29
Comment citer
Lenoël, A., David, A., Maitilasso, A. et Bredeloup, S. (2020) « Les formes plurielles de la migration de retour  », Emulations - Revue de sciences sociales, (34), p. 131-142. doi: 10.14428/emulations.034.07.