Enquêtes et projets : pour une hybridation des modalités pédagogiques au sein des écoles d’architecture

  • Anne Bossé École nationale supérieure d’architecture de Nantes, CRENAU-UMR AAU, France.
  • Valéry Didelon École nationale supérieure de Normandie, ATE, France.
Mots-clés: école d’architecture, pédagogie, enquête, projet, recherche

Résumé

Au sein des écoles nationales supérieures d’architecture, le rapprochement avec l’université se traduit notamment par un désir de clarifier « la recherche par le projet » et « le projet par la recherche ». Cet article propose un retour réflexif sur plusieurs expériences pédagogiques menées en cycle master dans des écoles d’architecture françaises entre 2016 et 2021. S’appuyant sur le cadre d’un séminaire de recherche et sur celui d’un atelier de projet, l’article détaille pourquoi enseigner l’enquête aux futurs architectes, et propose de premières bases au « projet par l’enquête ».

Biographie des auteurs

Anne Bossé, École nationale supérieure d’architecture de Nantes, CRENAU-UMR AAU, France.

Anne Bossé est maître de conférences « Villes et territoires » à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, membre de l’équipe CRENAU – UMR ambiances architectures urbanités. Architecte, docteure en géographie, ses travaux de recherche portent principalement sur les transformations contemporaines des espaces publics et sur les effets des migrations internationales sur les architectures et les spatialités.

Valéry Didelon, École nationale supérieure de Normandie, ATE, France.

Valéry Didelon est professeur HDR à l’École nationale supérieure d’architecture de Rouen, membre de l’équipe de recherche ATE et membre associé de l’équipe ACS-UMR AuSser. Architecte, docteur en histoire de l’architecture, ses travaux portent sur l’architecture et l’urbanisme de la fin du XXe siècle.

Publiée
2022-05-12
Comment citer
Bossé, A. et Didelon, V. (2022) « Enquêtes et projets : pour une hybridation des modalités pédagogiques au sein des écoles d’architecture », Emulations - Revue de sciences sociales, (39-40), p. 249-262. doi: 10.14428/emulations.039-40.13.