De la société en jeu au jeu comme société : un parcours dialectique

  • Fanny Barnabé Université de Liège, Liège Game Lab, Belgique.
  • Julien Bazile Université de Lorraine, CREM, France, Université de Sherbrooke, Canada.
  • Rémi Cayatte Université de Lorraine, CREM, France.
Mots-clés: jeu

Résumé

Le présent numéro interroge le vaste champ des relations entre jeux vidéo et société, en prenant pour porte d’entrée la question – volontairement polysémique – suivante : « comment les jeux font-ils société ? ». La culture vidéoludique (ses œuvres et ses pratiques) s’inscrit toujours dans un contexte social donné qui en détermine largement le fonctionnement, les tensions internes, les évolutions, et qui, en retour, est lui-même représenté, travaillé, réfléchi par cette culture. Les relations et influences liant le jeu et le social peuvent donc prendre des visages multiples et des directions diverses, dont les textes de ce numéro rendent compte tant par la richesse de leurs objets que par la diversité de leurs approches. Nous tâcherons ici de retracer le parcours scientifique que ces regards croisés permettent d’effectuer : partant de la question de la place du jeu (et des joueurs·euses) dans la société contemporaine, nous passerons à celle de la représentation du social dans les jeux, pour enfin aborder la culture ludique comme étant, au-delà d’une figuration du social, un outil de médiation et de sociabilisation à part entière.

Biographie des auteurs

Fanny Barnabé, Université de Liège, Liège Game Lab, Belgique.

Chargée de recherches FNRS à l’Université de Liège et membre du Liège Game Lab. Ses recherches portent sur la narration vidéoludique (à laquelle elle a consacré l’ouvrage Narration et jeu vidéo : Pour une exploration des univers fictionnels, Liège, PUL, 2014), sur les différentes formes de détournement du jeu vidéo (sujet de sa thèse de doctorat) et sur les tutoriels de jeux vidéo. Elle a également étudié le paratexte vidéoludique lors d’un séjour de recherche d’un an au Ritsumeikan Center for Game Studies à Kyoto, sous la direction du Professeur Hiroshi Yoshida.

Julien Bazile, Université de Lorraine, CREM, France, Université de Sherbrooke, Canada.

Doctorant en Sciences de l’information et de la communication (Université de Lorraine) et en histoire (Université de Sherbrooke, Canada). Ses travaux de recherche portent sur le processus de mise en jeu du discours historique, en particulier sur la mobilisation des sources historiques dans la conception des jeux de la saga Assassin’s Creed.

Rémi Cayatte, Université de Lorraine, CREM, France.

Chercheur post-doctorant en sciences du jeu, à l’Université de Lorraine où il participe au projet général de l’Expressive Game Lab en travaillant sur la question de l’ingénierie et de la transmission d’émotions par le jeu. Ses thématiques de recherche plus générales portent sur les mécanismes de narration et de persuasion en matière de jeux vidéo, ainsi que sur les questions de la réception et des usages de ces dispositifs.

Publiée
2019-09-03
Comment citer
Barnabé, F., Bazile, J. et Cayatte, R. (2019) « De la société en jeu au jeu comme société : un parcours dialectique », Emulations - Revue de sciences sociales, (30), p. 7-15. doi: 10.14428/emulations.030.01.