« La socialisation secondaire ne s’exerce pas sur une page blanche mais sur une page déjà écrite et déjà froissée par les expériences antérieures »

Entretien avec Muriel Darmon

  • Muriel Darmon Centre européen de sociologie et de science politique (CNRS, École des hautes études en sciences sociales et Université Paris 1)
  • David Pichonnaz Haute école de travail social (HES-SO Valais-Wallis)
  • Kevin Toffel Haute école de santé Vaud (HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale)
Mots-clés: sociologie

Bibliographies de l'auteur

Muriel Darmon, Centre européen de sociologie et de science politique (CNRS, École des hautes études en sciences sociales et Université Paris 1)

Sociologue et directrice de recherche au CNRS, dans le Centre européen de sociologie et de science politique (CNRS, École des hautes études en sciences sociales et Université de Paris 1), et présidente de l’Association française de sociologie. Ses travaux ont porté notamment sur les processus de socialisation dans différentes institutions (groupes commerciaux d’amaigrissement, hôpitaux, écoles). Elle a récemment publié la troisième édition du manuel La socialisation, parue en 2016 aux éditions Armand Colin, Becoming anorexic: a sociological study chez l’éditeur Routledge en 2017, ainsi que Classes préparatoires. La fabrique d’une jeunesse dominante, paru en 2013 à La Découverte.

David Pichonnaz, Haute école de travail social (HES-SO Valais-Wallis)

Sociologue, professeur assistant à la Haute école de travail social (HES-SO Valais-Wallis), en Suisse. Spécialisé dans l’étude du travail et des groupes professionnels, il s’intéresse notamment à la socialisation aux métiers relationnels dans les domaines du social, de la santé et de la sécurité. Il est notamment l’auteur de Devenirs policiers paru chez Antipodes en 2017, et de « Contester l’ordre professionnel. Les raisons de l’engagement réformateur policier », paru dans l’ouvrage collectif Professionnalisation(s) et État (Presses Universitaires du Septentrion, 2018).

Kevin Toffel, Haute école de santé Vaud (HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale)

Sociologue, enseignant-chercheur à la Haute école de santé Vaud (HES-SO Valais-Wallis), à Lausanne. Il s’intéresse aux rapports sociaux dans les professions de santé, entre les professionnels et avec leurs publics ainsi qu’aux questions que pose la sexualité dans les soins. Il est notamment co-auteur, avec A. Tawfik, de « “Bin pour nous c’est excellent quoi, qu’on se le dise !”. L’impact des réformes du NPM sur la (re)définition de l’activité infirmière », publié aux Presses universitaires de Rouen et du Havre (à paraître) et, avec P. Longchamp, F. Bühlmann et A. Tawfik, de « L’espace professionnel infirmier : une analyse à partir du cas de la Suisse romande », publié dans la Revue française de sociologie en 2018.

Publié le
2018-09-10
Comment citer
Darmon, M., Pichonnaz, D. et Toffel, K. (2018) « La socialisation secondaire ne s’exerce pas sur une page blanche mais sur une page déjà écrite et déjà froissée par les expériences antérieures », Émulations - Revue de sciences sociales, (25), p. 115-121. doi: 10.14428/emulations.025.07.