Trajectoires d’emploi des docteurs en Belgique

Impensés et limites des statistiques

  • Nathan Gurnet Université catholique de Louvain
Mots-clés: Insertion professionnelle, marché du travail, ethos professionnel, docteurs, doctorat

Résumé

Les nouveaux titulaires d’un doctorat arrivent à un carrefour de leur vie professionnelle. Soit ils choisissent de persévérer au sein du champ académique et scientifique, ce qui revient à s’insérer dans la compétition postdoctorale débouchant rarement sur des postes permanents ; soit ils quittent l’université pour des milieux qui leur sont bien souvent inconnus et dont ils ne maîtrisent pas nécessairement les codes et les normes. Alors que les enquêtes et publications sur l’insertion professionnelle des docteurs en Europe francophone prolifèrent, en dresser un bilan est pourtant une tâche difficile. En cause, des données plurielles et lacunaires, des définitions, échantillons et temporalités multiformes et des résultats parfois contradictoires rendant toute tentative de comparaison extrêmement difficile. Cet article propose malgré tout de dresser un bilan de la situation en Belgique en s’axant autour d’une revue de la littérature et pointe les voies ultérieures à poursuivre : distinguer les sous-populations de docteurs au sein des indicateurs statistiques et analyser les transactions identitaires des docteurs vers les milieux professionnels extra-muros sous l’œil des différentiels de socialisation et de l’ethos professionnel.

Biographie de l'auteur

Nathan Gurnet, Université catholique de Louvain

Assistant au cadre et doctorant en sociologie à l’Université catholique de Louvain (UCL). Ses travaux de recherche portent sur l’analyse des trajectoires d’emploi des docteurs.

Publiée
2017-12-07
Comment citer
Gurnet, N. (2017) « Trajectoires d’emploi des docteurs en Belgique », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(21), p. 101-115. doi: 10.14428/emulations.021.003.