Les sociabilités enfantines à l’école au prisme de la mixité culturelle et linguistique

  • Isabelle Rigoni INSHEA, Grhapes.
Mots-clés: allophonie, camaraderie, école, enfance, migration, mixité, socialisation

Résumé

Cet article s’intéresse aux sociabilités entre pairs d’élèves d’école élémentaire (6-11 ans) scolarisés dans des établissements composés de populations culturellement et linguistiquement hétérogènes. Il s’appuie sur les résultats de plusieurs programmes de recherche menés de 2014 à 2018 relatifs à la structuration des expériences socio-scolaires d’élèves dans un contexte de forte mixité. Les méthodes d’enquêtes par observation, entretiens et questionnaires ont été adaptées à l’âge et aux contraintes linguistiques des enfants. L’article porte dans un premier temps sur les solutions proposées par l’institution scolaire aux élèves migrants allophones et leurs effets sur les rapports sociaux entre élèves de différentes origines. Nous analysons ensuite, dans ce contexte, les relations amicales et de camaraderie entre enfants en tenant compte des variables à la fois culturelle, linguistique, de l’âge et du genre. Enfin, nous tentons de cerner le rôle des équipes éducatives quant aux relations interpersonnelles entre les élèves ainsi que dans la facilitation ou la médiation dans l’espace de socialisation qu’est l’École.

 

Biographie de l'auteur

Isabelle Rigoni, INSHEA, Grhapes.

Maitresse de conférences à l’INSHEA, chercheure au Grhapes et chercheure associée aux UMR Centre Emile Durkheim et MIGRINTER. Ses recherches portent sur les acteurs institutionnels et sociaux dans le champ des migrations, et en particulier sur l’insertion socio-scolaire des enfants et des jeunes en situation de migration
et d’allophonie.

Publié le
2019-04-02
Comment citer
Rigoni, I. (2019) Les sociabilités enfantines à l’école au prisme de la mixité culturelle et linguistique, Emulations - Revue de sciences sociales, (29), p. 105-121. doi: 10.14428/emulations.029.08.
Rubrique
Articles