My Boss is an App

An Auto-ethnography on App-based Gig-economy

  • Salvatore Poier Université de Pittsburgh
##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName##: https://doi.org/10.14428/emulations.028.02
Mots-clés: précarité académique, capitalisme de plateforme, auto-ethnographie, uberisation

Résumé

Dans ce texte auto-ethnographique, l’auteur nous conte son expérience précaire de docteur sans poste et de chauffeur pour Uber et Lyft à Pittsburgh. Il montre la capacité saisissante des plateformes à accaparer l’existence de ses sujets-travailleur·se·s et à étendre leur disponibilité en manipulant leur perception des récompenses possibles. L’auteur expose ainsi la forme extrême de mise à disposition que les plateformes exigent des travailleur·se·s et ce qui en découle : une captation du présent, colonisé par l’urgence de faire, d’être là, à tout prix, dans l’espoir de décrocher une course, situation qui n’est pas si éloignée des effets de la précarité en milieu universitaire.

Biographie de l'auteur

Salvatore Poier, Université de Pittsburgh

Visiting Lecturer in Urban Studies at the University of Pittsburgh. His doctoral research (University of Milan, Italy) was on piracy and the production of criminality. He has worked on topics such as theory of law and technology, and solidarity in times of neoliberalism. His interests range from privately owned public spaces; to hacking; to platforms (real and virtual, on land and on sea) as epistemological tools. He has a long standing interest in issues of social justice; architecture of cruelty; and solidarity, exclusion, and belonging.

Publiée
2019-02-20
Comment citer
Poier, S. (2019) « My Boss is an App », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(28), p. 23-30. doi: 10.14428/emulations.028.02.