Because the Night Belongs to Us

  • Jordi Nofre Interdisciplinary Centre of Social Sciences, Faculty of Social & Human Sciences, NOVA University of Lisbon, Portugal.
Mots-clés: épilogue, études nocturnes, terrain sous-exploré

Résumé

Ce texte est un épilogue à ce numéro spécial, où les sujets abordés par les différents contributeurs sont d’un grand intérêt scientifique pour une compréhension plus approfondie de la nuit urbaine dans le Nord et le Sud globaux. Comme nous le verrons plus loin, ce numéro spécial nous permet de confirmer deux questions fondamentales pour le développement des « études nocturnes » durant les prochaines années. Premièrement, la nuit exacerbe souvent les inégalités, non seulement dans le monde occidental, mais aussi dans les villes non occidentales. Deuxièmement, la nuit reste un terrain sous-exploré. Par conséquent, le chemin reste encore long à parcourir.

Biographie de l'auteur

Jordi Nofre, Interdisciplinary Centre of Social Sciences, Faculty of Social & Human Sciences, NOVA University of Lisbon, Portugal.

Docteur en géographie humaine (université de Barcelone, 2009) et est actuellement professeur associé en géographie humaine à l’université de Lisbonne (NOVA). Il est le cofondateur et l’actuel coordinateur de LXNIGHTS – The International Research Network on the Urban Night (www.lxnights.pt). Il est par ailleurs co-auteur  du livre collectif Exploring Nightlife: Space, Society & Governance (2018).

Publiée
2020-06-15
Comment citer
Nofre, J. (2020) « Because the Night Belongs to Us », Emulations - Revue de sciences sociales, (33), p. 129-138. doi: 10.14428/emulations.033.08.