Conclusion

  • Isabelle Gobatto Maîtresse de conférences en anthropologie à l’Université de Bordeaux, Laboratoire Passages, France
Mots-clés: conclusion, chronicité, suds

Résumé

Les articles qui structurent ce numéro dédié aux maladies chroniques aux Suds offrent différents angles de compréhension des multiples réalités que recouvre une même catégorie générique : la maladie chronique, lorsque celle-ci est interrogée à partir du quotidien des individus qui y sont confrontés. Les contributions s’attachent à documenter comment diverses pathologies au caractère chronique s’inscrivent dans des parcours de vie et/ou de travail pour y produire l’ordinaire de chacun face à un problème de santé qui affecte le corps de manière récurrente. C’est là un point fort de ce numéro car une perspective s’impose : il s’avère évident que ce n’est pas la même expérience de vivre avec une maladie chronique d’une part, de la prendre en charge dans la durée d’autre part, dans un pays des Suds ou des Nords. Les corpus ethnographiques sont ancrés dans l’observation de situations de travail et de pratiques de soin, de relations entre soignants et soignés permettant le dévoilement de vécus de malades et de leur famille tout en exposant ce que chacun dit et déchiffre de sa situation, s’agissant de sa pratique professionnelle, des difficultés rencontrées pour faire face aux soins, des accommodements mis en place pour contourner moult contraintes, parfois pour les intégrer à des savoir-faire pratiques.

Biographie de l'auteur

Isabelle Gobatto, Maîtresse de conférences en anthropologie à l’Université de Bordeaux, Laboratoire Passages, France

Isabelle Gobatto est maître de conférences en anthropologie, et directrice de la Faculté d’anthropologie sociale-ethnologie de l’Université de Bordeaux. Ses recherches développent une approche anthropologique du travail médical en contextes ouestafricains (en particulier au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali). Elles portent plus spécifiquement sur l’élaboration des pratiques quotidiennes de soin, sur l’élaboration des cultures et des identités professionnelles, sur la production des savoirs autour du corps malade. Depuis quelques années, elle s’intéresse aux maladies chroniques non transmissibles dans les Suds, à leur construction en problème de santé publique et à leur inscription dans les expériences de soin.

Publiée
2019-03-05
Comment citer
Gobatto, I. (2019) « Conclusion », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(27), p. 113-118. doi: 10.14428/emulations.027.08.