La santé face aux inégalités et aux discriminations

  • Louis Braverman Université Sorbonne Paris Nord et Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS).
  • Aurore Loretti Laboratoire ETHICS (ea 7446) et Centre d'éthique médicale (CEM) de l’Université catholique de Lille.
Mots-clés: santé, inégalités, discriminations

Résumé

L’étude de la différenciation sociale et celle de la (re)production des inégalités qui lui est consubstantielle constituent sans aucun doute l’un des axes centraux autour desquels s’est construite la réflexion sociologique (Dubet, 2011 ; Duvoux, 2017). Certains vont d’ailleurs jusqu’à affirmer qu’il n’y aurait de sociologie que dans l’étude « des rapports inégaux et des figures de la différence » (Passeron, 1981 : 7). Comme le pointe Bernard Lahire, « [l]es faits d’inégalité ou de domination sont têtus : ils se mesurent, s’objectivent et se constatent dans tous les domaines de pratiques » (2019 : 43). Dès lors, la sociologie met inévitablement au jour les dissymétries et les structures inégalitaires qui traversent nos sociétés et s’observent dans des domaines et à des échelles très variables.

Biographie des auteurs

Louis Braverman, Université Sorbonne Paris Nord et Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS).

Docteur en sociologie de l’EHESS Paris. Sa thèse, soutenue en 2017, portait sur l’expérience du cancer de la prostate. Depuis la fin de son doctorat, ses travaux de recherche portent sur des dispositifs expérimentaux d’accompagnement de la perte d’autonomie à domicile. Il a notamment collaboré avec des économistes de l’Université Paris Dauphine pour l’évaluation d’Ehpad@dom, une expérimenta- tion de la Croix-Rouge française. Il mène actuellement un postdoctorat financé par la Fondation Croix-Rouge. En parallèle, il enseigne à l’Université Sorbonne Paris Nord en tant qu’ATER. Il est rattaché à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS).

Aurore Loretti, Laboratoire ETHICS (ea 7446) et Centre d'éthique médicale (CEM) de l’Université catholique de Lille.

Docteure en sociologie et maîtresse de conférences dans le labora- toire ETHICS (ea 7446) et le Centre d’éthique médicale (CEM) de l’Université catholique de Lille. Ses recherches portent principalement sur les inégalités sociales et les discriminations en santé. Sa thèse soutenue en 2017 s’est intéressée à la fabrique des inégalités en cancérologie à partir de l’étude comparative de parcours de malades atteints de cancers. Parallèlement à ses activités de recherche, Aurore Loretti est responsable d’un certificat universitaire (CU) consacré aux « méthodologies qualitatives de la recherche en santé ». Elle enseigne la sociologie de la santé, des inégalités ainsi que les questions méthodologiques dans des formations diversifiées : médecine, école de cadres de santé, école d’infirmières, formations en santé-social.

Publiée
2020-12-30
Comment citer
Braverman, L. et Loretti, A. (2020) « La santé face aux inégalités et aux discriminations », Emulations - Revue de sciences sociales, (35-36), p. 1-19. doi: 10.14428/emulations.03536.01.