Diabète des « immigrés » en France

Politique de lutte contre les inégalités sociales de santé ou discrimination ?

  • Rosane Braud Université de Paris/Paris Diderot, URMIS, France.
Mots-clés: inégalités sociales de santé, discrimination, diabète de type 2, éducation thérapeutique du patient, relations interethniques

Résumé

Depuis les années 2010 en France, une politique ciblée sur une catégorie d’« immigré » est organisée dans le cadre de la lutte contre les inégalités sociales face au diabète. À l’appui d’un terrain ethnographique en milieu hospitalier et d’une enquête par questionnaire, cet article interroge la manière dont ces actions ciblées interfèrent avec les mécanismes contribuant aux inégalités de santé. Après avoir analysé les contours et le sens donné à cette catégorie par les acteurs, l’article revient sur différentes formes de traitements différentiels observées. Le point de vue des malades concernés permet finalement de mieux saisir comment ces orientations politiques actuelles participent paradoxalement le plus souvent de la fabrique et du renforcement des inégalités.

Biographie de l'auteur

Rosane Braud, Université de Paris/Paris Diderot, URMIS, France.

Sociologue, postdoctorante à l’Inserm au laboratoire CRESS (équipe EARoH) et chercheuse associée au laboratoire URMIS à l’Université de Paris (Paris Diderot). Spécialiste des phénomènes migratoires et des relations interethniques, ses travaux de recherche portent principalement sur la santé des groupes sociaux minorisés et/ou exclus, en particulier dans le cas de maladies chroniques liées à l’alimen- tation. Ils interrogent tant les déterminants sociaux des inégalités de santé que les processus de stigmatisation-discrimination, et questionnent les modalités réelles de l’empowerment de ces groupes en dépit des rapports de domination multiples.

Publiée
2020-12-30
Comment citer
Braud, R. (2020) « Diabète des « immigrés » en France », Emulations - Revue de sciences sociales, (35-36), p. 123-138. doi: 10.14428/emulations.03536.09.