La contestation de la « réforme » en Égypte à la fin du XIXe siècle : anarchistes et soufis

  • Costantino Paonessa Université catholique de Louvain, LaRHis, Belgique.
Mots-clés: Réformisme, tradition, anarchisme, soufisme, Égypte, XIXe siècle

Résumé

Chercheur·euses et historien·nes du Moyen-Orient ont consacré de nom­breuses études à la période de la nahda (renaissance, éveil) en Égypte. Néanmoins, la complexité des dynamiques et des enjeux – à la fois économiques, sociaux mais aussi culturels – ayant affecté le pays au moins jusqu’à la révolution de 1919 n’a pas encore fait l’objet d’une étude exhaustive. À travers le cas de certains célèbres oulémas/soufis et d’anarchistes italiens, notre recherche s’inscrit dans le sillage des travaux visant à démontrer comment en Égypte le processus rénovateur est en réalité plus complexe, plus articulé et moins linéaire qu’on ne le décrit habituellement. L’objectif de cet article est d’apporter un regard plus articulé sur un passé où parfois le mythe a supplanté la réalité.

Publiée
2022-02-10
Comment citer
Paonessa, C. (2022) « La contestation de la « réforme » en Égypte à la fin du XIXe siècle : anarchistes et soufis », Emulations - Revue de sciences sociales, 9990. doi: 10.14428/emulations.varia.036.
Rubrique
2022