La réception ambiguë du terme de genre dans la gestion médicale de l'intersexuation en France (1955-1975)

  • Michal Raz
Mots-clés: intersexualité, genre, médecine, France/Etats-Unis, psychanalyse

Résumé

Cet article pose la question de la réception du terme gender au sein de la sphère médicale avant sa réappropriation féministe, et de son usage en tant que concept psychologique de régulation médicale des corps (inter)sexués. En traçant une histoire intellectuelle du concept - depuis sa naissance aux États-Unis dans les années 1950, et jusqu'à son importation, application et interprétation en France, au sein des équipes médicales et psychologiques spécialisées dans la prise en charge des personnes intersexuées -, l’auteure interroge la façon dont le gender a traversé l'Atlantique. En étudiant ses traductions discursives et pratiques, elle montre comment ce concept-outil constitue la clé de normalisation précoce du sexe atypique.

Biographie de l'auteur

Michal Raz

Doctorante en sociologie à l'École des hautes études en sciences sociales (laboratoire Cermes3) où elle a obtenu un contrat doctoral (2011-2014). Elle y prépare une thèse sous la direction d'Ilana Löwy, intitulée : « Généalogie de l'intersexuation : Pratiques médicales et expériences familiales du sexe atypique en France (1950-2014)  ». Parmi ses récentes publications : « Médecins israéliens face au diagnostic prénatal des foetus intersexués », mars 2015, Sciences sociales & santé, 33, 1, ainsi que la coordination (avec A. Jaunait et E. Rodriguez) du dossier « Sexonomie » de la revue Genre, sexualité & société, 12, 2014.

Publiée
2015-08-18
Comment citer
Raz, M. (2015) « La réception ambiguë du terme de genre dans la gestion médicale de l’intersexuation en France (1955-1975) », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(15), p. 31-44. doi: 10.14428/emulations.015.008.