Étudier la violence homophobe d’un point de vue anthropologique

réflexions sur la méthodologie du terrain

  • Lia Viola Université de Turin
Mots-clés: homophobie, Afrique, violence, positionnement, activisme politique

Résumé

L’article est une analyse des enjeux liés au positionnement du chercheur, dans le contexte d’une recherche de doctorat sur la violence homophobe dans une ville africaine à majorité musulmane sunnite. Les différents niveaux de l’identité personnelle de l’auteur – provenance géopolitique, genre et orientation sexuelle – sont mis en rapport avec le contexte du terrain, le sujet de recherche et les choix politiques faits. Le récit suit les changements du terrain jusqu’à la description et l’analyse de certains épisodes de violence subis par la chercheuse. La violence potentielle ou effectivement subie est analysée comme le résultat des tentatives de contrôle et des jugements et donc comme une riche source méthodologique de travail. Les notions de visibilité et d’invisibilité sont utilisées de manière réflexive dans le but de comprendre comment la chercheuse peut utiliser son positionnement pour construire son réseau de terrain. En même temps, l’étude veut dénouer les enjeux liés aux choix du chercheur de s’engager politiquement dans la lutte pour les droits des minorités sexuelles. Ce choix a eu des conséquences inattendues, qui n’ont pas été seulement négatives. Dans ce sens les relations conflictuelles avec certains interlocuteurs de terrain sont considérées comme une partie très significative de l’enquête : elles constituent un véritable moyen pour ouvrir de nouvelles pistes d’analyse inattendues.

Publiée
2017-12-11
Comment citer
Viola, L. (2017) « Étudier la violence homophobe d’un point de vue anthropologique », Emulations - Revue de sciences sociales, 11(23), p. 27-40. doi: 10.14428/emulations.023.003.