Pour une observation trébuchante

de l’inconfort de la posture ethnographique

  • Louise Debouny Université de Liège
Mots-clés: ethnographie du proche, corps et personne, implicite, maladresse, observation flottante

Résumé

Construire une ethnographie dite du proche suppose pour le chercheur d’interroger ses méthodes d’enquête et ses modalités d’accès au terrain. Mais peut-on jamais prétendre être « chez soi » lorsque l’on adopte une posture qui exige de conjuguer immersion et distanciation ? Se peut-il que l’on travaille « chez Nous » quand se meuvent en permanence les contours de l’altérité ? En acceptant de s’essayer aux inconforts du terrain au travers d’une immersion participative, l’ethnologue peut arpenter ces distances inconciliables mais pourtant heuristiques et faire de sa maladresse et de son malaise des outils de connaissance.

 

Biographie de l'auteur

Louise Debouny, Université de Liège

 

 
Publiée
2017-12-11
Comment citer
Debouny, L. (2017) « Pour une observation trébuchante », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(22), p. 113-125. doi: 10.14428/emulations.022.008.