Ce que proche veut dire

la proximité de l’ethnographe dans ses relations avec les guérisseurs-désenvoûteurs lorrains (France)

  • Déborah Kessler-Bilthauer Université de Lorraine
##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName##: https://doi.org/10.14428/emulations.022.004
Mots-clés: ethnographie, proximité, relation d'enquête, guérisseurs

Résumé

À la lumière d’une riche expérience de terrain de sept années (2005-2012) auprès de guérisseurs lorrains et de leur clientèle, l’article engage une réflexion sur les spécificités d’une ethnographie du proche et des enjeux qu’elle soulève dans la démarche méthodologique. Il interroge, à partir d’expériences concrètes de terrain, ce qui relève du proche, à la fois pour le chercheur et pour ceux auprès desquels il enquête. La nature et la diversité des relations entretenues avec le terrain d’enquête et le territoire permettent de saisir un jeu de places à occuper sur le terrain se rapportant à un certain type de proximité avec le milieu étudié. Le partage d’une langue, d’un territoire, d’une catégorie sociale, d’une religion, de certains traits culturels, etc., permet au chercheur de bénéficier d’une position de proche changeante propice à l’investigation. La proximité, concept construit et vécu par l’enquêteur et les enquêtés, présente une certaine souplesse qui sera discutée dans la façon dont elle se prête à des transformations et des ajustements.

 

Biographie de l'auteur

Déborah Kessler-Bilthauer, Université de Lorraine

 

 
Publiée
2017-12-11
Comment citer
Kessler-Bilthauer, D. (2017) « Ce que proche veut dire », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(22), p. 51-65. doi: 10.14428/emulations.022.004.