La biodiversité, outil d’intégration transnationale des discours et pratiques de gestion forestière communautaire et territoriale

  • Emilie Dupuits Université de Genève/Global Studies Institute
##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName##: https://doi.org/10.14428/emulations.020.005
Mots-clés: biodiversité, gouvernance forestière, gestion communautaire, réseaux transnationaux, Mésoamérique

Résumé

Depuis les années 1990, la gouvernance des forêts fait l’objet d’une globalisation croissante dans le cadre des politiques internationales de réduction de la déforestation, puis de conservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique. Face à ces enjeux et à la relative absence des communautés locales au sein des arènes internationales, des organisations communautaires forestières se sont regroupées sous forme de réseaux nationaux et transnationaux. C’est le cas de l’Alliance mésoaméricaine des peuples et forêts (AMPB), réseau créé en 2010 qui regroupe à la fois des peuples autochtones et des communautés forestières. L’un de ses principaux défis est la construction de revendications communes parmi des acteurs hétérogènes aux traditions parfois opposées, notamment concernant l’enjeu de la biodiversité. Dans quelle mesure les réseaux transnationaux communautaires contribuent-ils à articuler les échelles de la biodiversité ? À travers une analyse discursive, cet article étudie comment les leaders de l’AMPB intègrent la diversité des représentations sur la biodiversité parmi ses membres par l’harmonisation transnationale des pratiques de gestion forestière communautaire et territoriale. L’analyse repose sur la réalisation d’observations directes au Mexique, Guatemala et Pérou, et d’entretiens semi-directifs avec les représentants de l’AMPB et ses alliés. Cet article tente de renouveler le débat sur la place de la biodiversité au sein de la gouvernance environnementale en tant qu’outil d’intégration au prisme d’un nouvel acteur : les réseaux transnationaux communautaires. Il vise à porter un regard nouveau sur les possibles articulations entre échelles, acteurs et secteurs de la biodiversité.

 

Biographie de l'auteur

Emilie Dupuits, Université de Genève/Global Studies Institute

 

 
Publiée
2017-06-12
Comment citer
Dupuits, E. (2017) « La biodiversité, outil d’intégration transnationale des discours et pratiques de gestion forestière communautaire et territoriale », Emulations - Revue de sciences sociales, 0(20), p. 67-81. doi: 10.14428/emulations.020.005.