Numéro courant

sociologie du travail
No 25 (2018): Des dispositions au travail. L’origine sociale des pratiques professionnelles

Coordonné par David Pichonnaz et Kevin Toffel.

Ce numéro d’Émulations propose de renouer avec une sociologie générale tout en se concentrant sur une question centrale en sociologie des professions et du travail, celle de l’étude des visions du métier et des pratiques professionnelles. En s’appuyant sur une analyse dispositionnelle, il propose de rendre compte de ces représentations et pratiques au travers d’une étude des trajectoires sociales des travailleurs et travailleuses. S’intéressant à la manière dont des dispositions acquises hors de la sphère du travail contribuent à façonner les carrières, les visions du métier et les pratiques professionnelles, les textes qui y sont réunis montrent l’importance de ne pas séparer l’étude du travail de l’ancrage social des agents. En explorant des contextes de socialisation divers, ces contributions attestent du fait que l’analyse de l’impact de la socialisation antérieure offre de belles promesses à l’étude du travail en contribuant à renouveler les approches en sociologie des professions.

Publié le: 2018-09-07
Voir tous les numéros