Petit territoire et marchés des groupes de presse locale

Une analyse de la stratégie de diversification du Groupe La Provence

  • Alexandre Joux IMSIC
  • Pauline Amiel IMSIC
Mots-clés: publicité, modèles d’affaires, diversification, marque-ombrelle, presse quotidienne régionale (PQR)

Résumé

Alors que la PQR joue la carte de la concentration pour faire face notamment à la baisse de la publicité, le Groupe La Provence ne peut pas mobiliser ces leviers. Confronté à un marché local limité, il parvient toutefois à augmenter ses recettes publicitaires grâce à une stratégie de diversification. Il déploie un ensemble d’activités en ligne, mais aussi des « hubs » thématiques qui mobilisent les acteurs du territoire. Toutes ces activités sont fédérées sous une marque-ombrelle, « La Provence », portée par l’expertise de la rédaction qui sert ici à crédibiliser les nouveaux projets. Les synergies ainsi créées permettent à la régie de proposer une offre de communication globale qui essaime même au-delà de son petit marché.

Biographie des auteurs

Alexandre Joux, IMSIC

Alexandre Joux est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, chercheur à l’IMSIC et directeur de l’École de journalisme et de communication d’Aix-Marseille Univ., Université de Toulon, IMSIC (EJCAM).

Pauline Amiel, IMSIC

Pauline Amiel, est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, chercheuse à l’IMSIC et co-responsable du master Journalisme de l’École de journalisme et de communication d’Aix-Marseille Univ., Université de Toulon, IMSIC (EJCAM).

Publiée
2020-07-13