Visibilités digitales du religieux. Introduction

Mots-clés: religieux, digital, visibilité, religion

Résumé

le présent dossier vise à investiguer les formes d’expression et de mise en visibilité digitales du religieux et les raisons de son expansion numérique. Ces formes de mise en visibilité peuvent être opérées par des dévots (Favret-Saada, 2017), des activistes, des acteurs religieux placés en position latérale ou marginale dans leur communauté (Campbell, 2021), ou mises en place par des institutions et des mouvements religieux de types différents. Il s’agit d’examiner à la fois les discours, les images (car le digital porte et enclot d’autres médias, que sont la langue, l’écriture, la parole et l’image, le son et la musique), les dispositifs numériques eux-mêmes et les ergonomies développant le service religieux proposé, mais d’examiner aussi les contextes économiques et socio-politiques qui peuvent motiver, expliquer ou fonder ces communications, dans le cadre d’une vision non pas sociologique mais centrée sur l’information et la communication, soit la production de sens dans une situation d’altérité, recourant à diverses médiations techno-sémiotiques. Il s’agit également de considérer les pratiques (Duteil-Ogata, Jonveaux, 2020) de production et de mobilisation de ces dispositifs, ainsi que leurs théorisations. Car le numérique religieux n’est pas seulement un ensemble de données rendues accessibles en réseau, c’est aussi le fruit d’une incitation, d’une pensée du public et du langage (Douyère, 2020, p. 49-50), une forme de continuation de la pratique, portés par une communauté, en conflit ou non sur ces questions.

Biographie des auteurs

Andréa Catellani, Université catholique de Louvain

Andrea Catellani est professeur de Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve.

Olivier Servais, Université catholique de Louvain

Olivier Servais est professeur d’anthropologie à l’Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve.

David Douyère, Université de Tours

David Douyère est professeur de Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Tours.

Publiée
2021-09-15
Rubrique
Dossier thématique