No 76 (2009): Évaluation et accompagnement des établissements en Europe : Diversité et mécanismes d’hybridation

Depuis une vingtaine d’année maintenant, les politiques éducatives des systèmes scolaires européens ont connu des transformations substantielles. Ces transformations, d’ordre structurel et cognitif, s’organisent autour 1) d’une redistribution des pouvoirs entre le centre et la périphérie et 2) d’une prise en compte de plus en plus forte des « effets » des systèmes scolaires. Dans cet article, notre objectif est toutefois de montrer à partir d’une analyse comparée de l’évolution des processus d’évaluation et d’accompagnement des établissements d’enseignement en Suède et en Angleterre, qu’au-delà de ces convergences visibles et repérables, les politiques d’accompagnement et d’évaluation des établissements d’enseignement des systèmes scolaires européens comportent un caractère spécifique et de facto irréductible aux modèles transnationaux d’éducation émergents. L’analyse comparée des processus d’évaluation et d’accompagnement des établissements d’enseignement dans ces deux systèmes scolaires ouvre ainsi la porte à une discussion des critères de diversité des politiques de reddition de compte (accountability) dans l’espace européen. Cette discussion est organisée autour de trois axes : 1) les théories de la régulation et du changement sous-jacentes, 2) la signification des processus de décentralisation/centralisation et 3) la transformation des représentations légitimes des systèmes scolaires qui accompagnent ces transformations politiques.

Publiée: 2020-03-04

L'ensemble du numéro