No 75 (2009): Etudier à l’université : le poids des pairs et du capital culturel face aux aspirations d’études

La recherche sur les aspirations d’études exprimées par des jeunes de l’enseignement secondaire a mis en évidence l’influence de variables liées au parcours scolaire antérieur des élèves. Mais la recherche a également parfois montré que les aspirations d’études sont, à trajectoire scolaire équivalente, influencées par le capital culturel familial et par les pairs fréquentés à l’école secondaire. Cette influence des pairs semble se manifester à travers divers processus de comparaison entre élèves, de modelage, et d’incorporation dans des réseaux sociaux spécifiques. Dans le prolongement de ces travaux, le premier objectif de cette recherche est d’évaluer pour chacun des pays de l’OCDE (à partir de la base de données PISA 2003) le poids de l’origine sociale et culturelle sur les aspirations d’études. Nous évaluerons ensuite si l’influence du capital culturel familial sur les aspirations d’études se maintient, après avoir pris en considération le niveau scolaire effectif des élèves, mesuré à partir d’une épreuve externe standardisée. Nous analyserons ensuite, pour cet ensemble de pays, si les caractéristiques sociales et scolaires moyennes des autres élèves fréquentant la même école ont une incidence sur les aspirations d’étude, après avoir pris en considération les caractéristiques individuelles des élèves. Enfin, les variations entre pays dans le poids de ces différentes variables seront étudiées au regard de caractéristiques structurelles des systèmes éducatifs, en particulier le recours à des filières de formation au cours de l’enseignement secondaire inférieur.

Publiée: 2020-03-04

L'ensemble du numéro