No 71 (2009): Hétérogénéité des élèves et apprentissages : Quelle place pour les pratiques d’enseignement ?

À partir d’une revue sélective des études existantes, ce texte vise à faire le point sur un double questionnement : (1) Quelle est la relation entre hétérogénéité des élèves et apprentissages scolaires ? (2) Quel est le rôle des pratiques d’enseignement dans cette relation ? La première partie de ce texte s’intéresse aux effets sur les apprentissages d’une série de dispositifs qui affectent le degré d’hétérogénéité des groupes d’élèves à un niveau structurel : formation des classes, filières, redoublement, composition des établissements, taille des classes. La seconde partie de ce texte s’intéresse aux effets sur le degré d’hétérogénéité d’acquis scolaires de trois options pédagogiques : (a) ajuster les méthodes d’enseignement collectif afin de maximaliser les apprentissages et de réduire les écarts de performances ; (b) transformer les pratiques d’enseignement dans le but d’utiliser les différences entre élèves comme facteur d’apprentissage ; (c) modifier en profondeur les méthodes d’enseignement afin de placer les différences individuelles au cœur du processus d’instruction. Les recherches synthétisées indiquent que chaque possibilité de différenciation introduite dans les parcours scolaires tend à renforcer les inégalités entre les élèves, sans nécessairement renforcer l’efficacité. Inversement, certaines approches pédagogiques apparaissent mieux à même de limiter les écarts d’acquis scolaire entre élèves tout en entraînant un gain d’efficacité.

Publiée: 2020-03-04

L'ensemble du numéro