Trois figures architecturales post 1969 : Les concepteurs immergé, externalisé et en réseau

  • Damien Claeys
Mots-clés: architecture, conception, concepteur, caricature, réflexivité, immersion, réalité virtuelle, externalisation, réseau

Résumé

Dans les actes du symposium historique de Portsmouth portant le titre de Design Methods in Architecture, J. Christopher Jones (1969) a publié trois caricatures emblématiques : le "Designer as a magician" (la boîte noire), le "Designer as a computer" (la boîte de verre) et le "Designer as a self-organizing system" (la boîte dans la boîte).

Élaborées à une époque où émergeait ce qui est parfois appelé la troisième révolution industrielle, ces trois caricatures représentent une distinction abstraite entre trois figures théoriques du concepteur de projets d'architecture.

Cinquante ans après l'édition de ces caricatures, la question se pose : y aurait-il d'autres caricatures potentielles du concepteur en ce début de XXIe siècle ?

Le présent essai revisite les trois caricatures originales de Jones et, complémentairement, en propose spéculativement trois nouvelles : le concepteur immergé (le corps dans une boîte), le concepteur externalisé (la boîte externe au corps), et le concepteur-en-réseau (le corps est une boîte dans un réseau de boîte).

Biographie de l'auteur

Damien Claeys

Architecte, systémicien et docteur en art de bâtir et urbanisme, Damien Claeys est professeur à l'UCLouvain où il enseigne le projet, la théorie et le dessin d'architecture. Il mène des recherches historiques, critiques et méthodologiques en conception architecturale, en théorie d'architecture et en théorie des systèmes.

Publiée
2019-12-16
Rubrique
Articles