Effets de l’environnement de vie sur les associations entre déterminants individuels et santé périnatale en Wallonie (Belgique)

  • Charlotte Leroy Centre d’Épidémiologie Périnatale (CEpiP), Bruxelles
  • Dominique Dubourg Observatoire Wallon de la Santé, Agence pour une Vie de Qualité, Charleroi
  • Anouck Billiet Observatoire Wallon de la Santé, Agence pour une Vie de Qualité, Charleroi
  • Christelle Senterre Université Libre de Bruxelles, École de Santé Publique, Centre de Recherches Épidémiolo-gie, Biostatistiques et Recherche Clinique, Bruxelles
  • Virginie Van Leeuw Centre d’Épidémiologie Périnatale (CEpiP), Bruxelles
  • Wei-Hong Zhang Centre d’Épidémiologie Périnatale (CEpiP), Bruxelles et Laboratoire de Recherche en Reproduction Humaine, Faculté de Médecine, Université Libre de Bruxelles (ULB), Bruxelles
  • Yvon Englert Centre d’Épidémiologie Périnatale (CEpiP), Bruxelles et Laboratoire de Recherche en Reproduction Humaine, Faculté de Médecine, Université Libre de Bruxelles (ULB), Bruxelles

Abstract

Résumé

L’association entre les caractéristiques individuelles des mères et la prématurité ou le faible poids à la naissance, tout comme l’effet de l’environnement de vie sur la santé périnatale ont fait l’objet de nombreux travaux. Plus rares sont les études qui se sont penchées sur l’effet que l’environnement de vie pouvait avoir sur l’association entre ces caractéristiques individuelles et la santé périnatale. Dans cet article, nous adoptons une perspective multi-niveaux pour prendre en compte conjointement l’effet de l’environnement de vie et les déterminants individuels des mères sur deux indicateurs de santé périnatale, la prématurité et le faible poids à la naissance en Wallonie. Les analyses portent sur 147 718 naissances vivantes uniques issues de mères qui résidaient en Wallonie de 2010 à 2013. Les variables indépendantes principales sont le niveau d’instruction, le statut professionnel et l’état de cohabitation des mères. Les variables dépendantes sont la prématurité et le faible poids à la naissance. Un indice synthétique des conditions de bien-être (ICBE) est utilisé pour décrire l’environnement de vie et mis en relation avec la prématurité et le faible poids à la naissance grâce à des modèles de régression logistique multivariables à un et plusieurs niveaux. La fréquence de la prématurité et du faible poids s’avère plus élevée dans les communes avec un environnement de vie défavorisé. Les mères ayant un faible niveau d’instruction, n’ayant pas d’activité professionnelle ou déclarant vivre seule courent par ailleurs un risque plus élevé d’accoucher prématurément ou d’avoir un enfant de faible poids à la naissance. Dans les analyses multi-niveaux, les mesures d’association entre les variables socio-économiques de la mère et les deux variables dépendantes restent identiques aux mesures d’association observées dans les régressions classiques. Les conditions de bien-être dans une commune, mesurées par l’ICBE, n’ont pas d’effet additionnel sur les associations entre les caractéristiques socio-économiques de la mère et la prématurité ou le faible poids à la naissance.

Abstract

The association between the individual characteristics of mothers, preterm birth or low birth weight and the impact of the living environment on perinatal health have been widely studied. Far fewer studies have examined the way the living environment can influence the association between characteristics and perinatal health. In this paper, we adopt a multi-level analysis to simultaneously study the effects of the living environment and the individual characteristics of the mothers on preterm birth and low-birth weight in Wallonia. The study population consists of 147’718 single live births to mothers who resided in Wallonia and delivered between 2010 and 2013. The main independent variables are the mothers’s level of education, their occupational and cohabitation status. The dependent variables are preterm birth and low birth weight. A synthetic index of Well-being condition (ICBE) is used to describe living conditions. The association between these conditions, preterm birth and low birth weight is quantified through multilevel logistic regression models adjusted for mothers’ characteristics. Preterm birth and low birth weight rates are higher in municipalities with a poor living environment. Non-working, single mothers or with low levels of education are at higher risk of delivering a preterm or low birth weight baby. In the multilevel analyses, the association between the socio-economic variables and the two dependent variables is similar to the one observed in the classical regressions (one level-analysis). Well-Being conditions, measured through ICBE, have no additional effect on the association between individual socio-economic characteristics of the mother, preterm birth or low birth weight. 

Published
2018-07-02
Section
Articles