Data inventory of health inequalities among adolescents and young adults in the Brussels-Capital Region

  • Hannelore De Grande
  • Hadewijch Vandenheede
  • Patrick Deboosere

Abstract

Résumé

Cet article analyse différentes sources de données quant à leur potentiel à étudier et suivre les inégalités de santé parmi les adolescents et les jeunes adultes dans la Région de Bruxelles-Capitale (RBC). Les données du recensement et d’enquêtes sont évaluées quant à leur disponibilité, leur aptitude à se prêter à une analyse sta­tistique, la quantité d’information portant sur des indicateurs-clés, comme la position socio-économique (PSE), l’état de santé, des comportements de santé ou des risques, et les soins de santé. Les certificats de décès couplés avec les données du recensement et l’Enquête de Santé par Interview (HIS) ont été identifiés comme les meilleures sources de données et sont discutées en détail. Les certificats de décès sont couplés aux recensements de 1991 et 2001, ce qui en fait un important outil de monitoring. Le lien entre ces deux bases de données nous permet de suivre la mortalité par cause dans la population jeune de RBC. De plus, le recensement de 2001 fournit de l’information sur le niveau de santé auto-évalué pour l’ensemble de la population. L’information sur les variables de PSE, la structure familiale, l’his­torique des migrations et la nationalité d’origine sont disponibles et permettent la comparaison de la santé perçue et de la mortalité entre différents sous-groupes, en tenant compte de l’impact spécifique de plusieurs déterminants sociaux. Cependant, le monitoring des inégalités de santé parmi les adolescents et les jeunes adul­tes ciblé uniquement sur la mortalité et la santé perçue ne suffit pas à en décrire toutes les facettes. D’autres données sont disponibles pour compléter l’information des bases de données couplées, par exemple celles de la HIS ; nous avons analysé la représentativité et les non-réponses dans les données de la HIS (1997, 2001, 2004, 2008) afin d’identifier son potentiel et ses limites pour l’étude des 15-34 ans. Les avantages de cette enquête sont : la taille suffisante de l’échantillon pour le RBC, la représentativité des 15-34 ans pour la plupart des caractéristiques démographi­ques, une information détaillée sur les comportements de santé, la santé mentale et la consommation de soins, ainsi que sur des déterminants sociaux. Il existe aussi certaines limites : comme dans toute enquête se pose le problème des non-répon­dants, et spécifiquement pour cette enquête, le taux de non-réponses au volet auto-rempli du questionnaire est important et sélectif. De plus, certains modules n’ont pas été utilisés à chaque vague de l’enquête, ce qui limite l’utilisation de don­nées groupées pour certains modules.

Summary

In this paper, various data sources are analysed in terms of their potential for the study and monitoring of health inequalities among adolescents and young adults in the Brussels-Capital Region (BCR). Routine, census and survey data sources are eva­luated as to their accessibility, their suitability for use in statistical analysis, and the amount of information they can yield on key indicators such as socioeconomic po­sition (SEP), health outcomes, intermediate factors (i.e. health and risk behaviours), and health care. Death certificates linked to census data and the Belgian Health In­terview Survey (BHIS) are identified as the most suitable data sources and are discussed in detail. The linkage of death certificates to the 1991 and 2001 censuses re­sulted in an important tool for health monitoring because the continuity between these two datasets allows for the tracking of cause-specific mortality rates among the BCR’s young population. Additionally, the 2001 census data include information on self-rated health for the entire population. Data on SEP variables, living arran­gement indicators and other sociodemographic variables such as migration history and nationality of origin are available, allowing for comparisons between subgroups of self-rated health and mortality and taking into account the specific impact of a number of social determinants. However, it is insufficient to rely solely on cause-specific mortality and self-rated health for the monitoring of health inequalities among young people as this is too narrow an approach to produce a complete picture of the situation. Other data complementing the information obtained through the linking of datasets are available, such as that collected by the HIS. Re­presentativeness and nonresponse within HIS data (1997, 2001, 2004, 2008) are analysed in order to identify the opportunities and limitations of the HIS for the study of young people. The benefits of this survey are its sample size, sufficiently large for the BCR, the representativeness of 15-to-34-year-olds with regard to most demographic characteristics, and the in-depth information it provides on health be­haviour, mental health and medical consumption, as well as on social determinants of health. This dataset also has its limitations: as with any survey, there is the problem of nonresponse, and in this specific case, the dropout rate for the self-adminis­tered questionnaire is substantial and selective. Also, not all of the modules were employed every survey year, thus restricting the usefulness of pooled data to only some of the modules.

Published
2014-10-01
Section
Articles