Quatre autobiographies à l’épreuve du 20e siècle

  • Françoise Hiraux UCLouvain
Mots-clés: Temporalité, Vécue, 20e siècle, Deuxième guerre mondiale

Résumé

Stefan Zweig, Paul Veyne, Salman Rushdie et Jonathan Littell ont livré quatre autobiographies qui explorent l’expérience du temps, intense et bouleversée, que les événements du 20e siècle leur ont donné de connaître.

Ils parlent de l’élan foudroyé par la guerre et de la sidération devant ce qui ne s’était jamais produit. Ils déconstruisent les anciennes notions d’origine et de cause. Ils interrogent le sens que la responsabilité, la fidélité, l’identité, la tradition et même la culture peuvent avoir dans un temps désormais globalisé.

Leur texte interroge l’usage de l’histoire dans une société qui n’appuie plus son information sur une parole d’autorité et se forge ses convictions autrement que par l’administration du document qui fait preuve.

Reste l’essentiel, au-delà de ce que peut être l’historicité du 20e siècle. Être, c’est naître, apparaître et disparaître, devenir et passer. Les autobiographies sont de grands passeurs vers ce mystère profond.

Biographie de l'auteur

Françoise Hiraux, UCLouvain

Historienne, archiviste à l’Université catholique de Louvain (ucl), ses recherches concernent l’histoire des idées et des sentiments, l’histoire de la vie universitaire, le statut de l’histoire et la fonction de l’archive personnelle. Mes travaux conduits pour l’Université croisent abondamment la question biographique. Ainsi, des commissariats d’exposition (Vésale et la Renaissance, Autopsie d’un homme et de son époque, 2015 ; Dans les pas de Thomas More, 2016), la collaboration à l’édition de la collection Acteurs pour l’université, la scénarisation avec Elisa de Jacquier d’un plateau du Musée L consacré à six grands scientifiques et la co-écriture avec Pierre Paul Renders du scénario du film « Uni-diversité » qu’il a réalisé en 2017.

Publié le
2018-10-15