Michel Henry

les concepts économiques de Marx à la lumière de l’affectivité

  • Arnaud François Université de Poitiers
Mots-clés: capital, Marx, phénoménologie, travail

Résumé

Le Marx de Michel Henry est un ouvrage paradoxal – comme en témoigne sa conclusion en manière de coup de force, selon laquelle Marx, au motif que sa philosophie contiendrait une « métaphysique de l’individu », est « l’un des premiers penseurs chrétiens de l’Occident » –, et, à ce titre, il ne peut valoir que par l’éclairage inédit qu’il donne aux textes précis qu’il commente. M. Henry procède ainsi en prêtant à Marx une ontologie de la « vie » subjective et monadique, celle-ci étant elle-même déterminée principalement comme « affectivité », tout en cherchant à mettre en lumière les concepts économiques de Marx à partir de cette notion. C’est le double caractère rigoureux et inédit d’un tel éclairage qu’Arnaud François tente de mettre en évidence.

Biographie de l'auteur

Arnaud François, Université de Poitiers

Arnaud François est professeur à l’Université de Poitiers, département de philosophie. Ses domaines de spécialisation sont la philosophie allemande, la philosophie française, la philosophie de la vie et du vivant, la philosophie de la santé, la philosophie et la littérature, la philosophie du travail. Spécialiste reconnu de Bergson et auteur d’ouvrages de référence sur cet auteur, il est secrétaire de la Société des amis de Bergson depuis 2006. Depuis 2010, il est également co-président du réseau OFFRES (Organisation Francophone pour la Formation et la Recherche Européennes en Sciences humaines).

Publiée
2018-09-10