L’archive, devenir et avenir de l’œuvre d’Henry Bauchau

  • Catherine MAYAUX Université de Cergy-Pontoise
Mots-clés: théâtre, action, inédits, voix

Résumé

L’abondance des ébauches théâtrales conservées dans les archives d’Henry Bauchau amène à considérer trois aspects encore sous-estimés dans l’approche de son œuvre. En premier lieu, sa fascination pour la forme dramatique, épique notamment, mais non suivie d’effets, rappelle que l’auteur aurait voulu être un homme d’action sans réussir dans cette voie. En second lieu, cette partie spectrale ou fantomale de son œuvre entre dans les contours de l’œuvre complète : cette inventivité dramatique, que l’on retrouve dans les autres genres pratiqués, se manifeste dans la théâtralité romanesque ou poétique. Enfin, le 3ème aspect met en évidence l’importance de la voix, intérieure notamment, qui crée différents niveaux de parole et d’écoute.

Biographie de l'auteur

Catherine MAYAUX, Université de Cergy-Pontoise

Catherine Mayaux est Professeur émérite à l’Université de Cergy-Pontoise, après avoir dirigé le Centre de recherche Jacques-Petit à Besançon. Spécialiste de Saint-John Perse et de Paul Claudel, elle est membre du conseil d'administration de la Société Paul Claudel et rédactrice en chef de son Bulletin. Avec Myriam Watthee-Delmotte, elle co-dirige la Revue internationale Henry Bauchau. Elle a consacré plusieurs articles et dirigé plusieurs collectifs et dirigé plusieurs thèses sur l’œuvre de Bauchau ; elle est membre du jury du Prix Henry Bauchau de l’UCL.

Publié le
2015-11-25
Rubrique
Dossier thématique