La scène « au jour le jour ».

Le tissage d’un intertexte sur l’écriture théâtrale dans les journaux d’Henry Bauchau

  • Chiara ELEFANTE Université de Bologne - Forlì
Mots-clés: journaux, théâtre, spectateur, effacement

Résumé

Cet article passe au crible ce que disent les journaux d’Henry Bauchau de son rapport au théâtre. Ses conceptions à ce sujet ont évolué depuis ses premiers écrits dramatiques où il voyait la mise en scène au service d’un auteur et d’un texte. C’est par sa fréquentation du Théâtre du Soleil, et notamment par l’amitié qu’il a entretenue avec Ariane Mnouchkine et Hélène Cixous, qu’il en viendra à épouser les thèses de cette dernière et notamment que le moi de l’auteur comme du comédien doit s’effacer pour laisser exister le personnage. Ainsi, le rêve d’appartenance au Théâtre du Soleil, dont témoigne les journaux, s’est-il secrètement réalisé pour Bauchau, non en tant qu’auteur, mais dans son cheminement de spectateur.

Biographie de l'auteur

Chiara ELEFANTE, Université de Bologne - Forlì

Professeur ordinaire à l’Université de Bologne, Chiara Elefante est une spécialiste de la traduction, en particulier à partir du français. Elle s’intéresse à l’autotraduction et à la traduction poétique. Dans le Département d’Interprétation et de traduction à Forli, elle a créé le Centro MeTRa qui valorise la traduction pour enfants, en tant qu’instrument sociétal encourageant le plurilinguisme et la multiculturalité. Elle a traduit deux romans d’Henry Bauchau : La Déchirure et Le Boulevard périphérique. Elle est membre du comité scientifique de la Revue internationale Henry Bauchau et a coordonné la livraison N°4 (2012) sur « Henry Bauchau en traduction ».

Publiée
2015-11-25
Rubrique
Dossier thématique