Le rêve, les bribes et le reste.

De La Reine en amont à Ceinte

  • Eric PELLET Université Paris-Est – Créteil
Mots-clés: théâtre, Œdipe, La Machination, psychanalyse, adaptation

Résumé

L’article décrit la genèse de la pièce depuis La Machination à Ceinte en passant par La Reine en amont. Écrite entre 1966 et 1968, à la fin de la psychanalyse de l’auteur avec Conrad Stein, elle est à lire à plusieurs niveaux. Cette complexité ne plaira pas à l’époque et elle ne sera pas portée à la scène. Henry Bauchau trouvera cet échec cuisant. Il faudra attendre 2007 pour que le Théâtre de l’Estrade la reprenne et la joue pour la première fois. Elle sera une nouvelle fois adaptée par la même compagnie en 2013 sous le titre de Ceinte : cette fois 4 niveaux d’interprétations seront offerts à un public habitué à cette technique à l’âge l’informatique.

Biographie de l'auteur

Eric PELLET, Université Paris-Est – Créteil

Eric Pellet est Professeur agrégé de lettres modernes à l’Université Paris-Est-Créteil. Il enseigne la linguistique et la stylistique française pour la littérature du XXe siècle. Ses domaines de recherche
sont la stylistique d’auteurs, la rhétorique et l’analyse de discours.

Il est le conseiller littéraire au Théâtre de l’Estrade : il a accompagné le metteur en scène Benoît Weiler dans les mises en scènes de Gengis Khan, La Reine en amont et la création de Ceinte (d’après les textes et archives d’Henry Bauchau). Il a reçu le Prix Henry Bauchau de l’UCL pour l’ensemble du travail effectué dans ce contexte.

Publiée
2015-11-25
Rubrique
Dossier thématique