L’écriture en chantier. Les projets dramaturgiques d’Henry Bauchau (1950-1970)

  • Jérémy LAMBERT Fonds National de la Recherche Scientifique et Université catholique de Louvain
Mots-clés: théâtre, inédits, dramaturge, Gengis Khan

Résumé

Cet article détaille tous les projets dramaturgiques, pour la plupart inaboutis, d’Henry Bauchau depuis 1951. L’auteur était sensible au théâtre social qui avait vu le jour dans l’entre-deux-guerres et qui mettait en scène des personnages historiques ou mythologiques. Rome d’or sera la première tentative ; toute une série d’autres suivront, dont Gengis Khan et plus tard La reine en amont ne seront que les parties émergées de l’iceberg. « Les premiers projets dramatiques d’Henry Bauchau sont extraordinairement riches. Investissant les figures héroïques qui s’imposent à lui, il interroge celles-ci dans les luttes qu’elles mènent, à commencer par celle, ontologique, qui les conduit à accepter et à aller au-delà de leur propre destin. »

Biographie de l'auteur

Jérémy LAMBERT, Fonds National de la Recherche Scientifique et Université catholique de Louvain

Jérémy Lambert a entrepris une thèse de doctorat sur Henry Bauchau dans la cadre d’un mandat d’Aspirant FNRS. Gestionnaire du site du Fonds Henry Bauchau (Université catholique de Louvain) et rédacteur de sa Lettre d’information depuis 2011, il tient les rubriques « Bibliographie critique » et « L’année Bauchau » de la Revue internationale Henry Bauchau. Il est aussi le secrétaire du Prix Henry Bauchau de l’UCL depuis 2017. On lui doit plusieurs articles, un ouvrage et deux numéros de revues consacrés à Henry Bauchau. Il est par ailleurs le rédacteur-e-chef de la revue Francophonie vivante (Association Charles Plisnier) depuis 2017.

Publiée
2019-01-17
Rubrique
Dossier thématique