Apories et autisme cognitif synchroniques d’un systême multiscalaire, quasi-conscient d’être inconscient

  • Amédée Marie Andriamisa-Ramihone Doyen de la Faculté des Sciences Sociales, Université Catholique de Madagascar
Keywords: ruptures, Con-Science, trilogie 'passé-présent-futur', homme tridimensionnel, futur émergent, connaissances, complexité, systémique

Abstract

Catalyseur, la pandémie Covid19 a exacerbé les absurdités et les incohérences (burn out sociétal) des politiques publiques d’un système complexe, le monde des finitudes. Ruptures écologique, technologique, économique, organisationnelle et enfin paradigmatique, puis inégalités sociales maintenant déconfinées, et angle mort (ottoscharmerien) de l’échec collectif s’invitent et bouleversent cette ataraxie de l’homme du xxe siècle. Pris dans une fièvre obsidionale, ne s’est-il pas préparé à une castramétation dans les règles de l’art, subissant une poliorcétique par la pandémie et entraînant un contexte de faillite généralisée des institutions, bref une crise systémique ?

Aujourd’hui, industrialisation, financiarisation, massification, marchandisation disloquent le potentiel de la pensée noétique de l’homme, et partant sa Con-Science, présentant ainsi un présent hoplitique. Comme les Romains de la fin de la République, "nous ne pouvons plus supporter ni nos vices ni leurs remèdes" disait Tite Live. Le système s’empêtre dans ses contradictions …aporétiques et semble embourbé dans sa logique délétère, le menant au mieux dans un statu quo et au pire vers une régression bloquée dans ses connaissances acquises ! Une troisième voie est-elle possible et envisageable ? Car tout compte fait, c’est la conscience humaine qui est confinée dans un présent, souhaité frugal et noétique mais sans arriver à s’en dépêtrer cependant !

"S’enrichir des expériences passées, prendre en compte les situations présentes tout en étant attentif à un avenir qui émerge" est l’apophtegme idoine quand il va falloir repenser le monde. Certes, "la planète vit, titube, roule, hoquète, pète, au jour le jour" selon Edgar Morin en pensant sortir du xxe siècle, aussi ne faudra-t-il pas conjuguer et synchroniser la trilogie "Passé-Présent-Futur" avec le trièdre aristotélicien de l’homme "Pneuma-Soma-Psukhe" ?

Le futur qui émerge se prépare et s’anticipe, ce qui signifie qu’il ne faut pas seulement tourner la page, mais changer carrément de livre ! Changer de registre, de paradigme, voire changer d’ère requiert du temps pour que les plis prennent (expression menant au concept cum-plexus). La complexité systémique ne se résout pas aisément quand il faut "prendre le passé pour faire le présent et anticiper le futur", pour déconstruire et décoloniser l’imaginaire, puis décloisonner les connaissances, à travers une judicieuse Knowledge Management…. La prospective qui n’est pas une discipline ou techniques visant à "prédire" l'avenir (l'avenir est imprévisible et sera ce que l'on fera : "On ne décide pas de l’avenir, il se décide", disait Hannah Arendt !) mais à en étudier les processus, les possibles et les souhaitables, se profile à l’horizon en embuscade, pour servir d’outil permettant de re-penser le monde après cette pandémie !

Published
2020-12-15
How to Cite
Andriamisa-Ramihone, A. M. (2020). Apories et autisme cognitif synchroniques d’un systême multiscalaire, quasi-conscient d’être inconscient. Acta Europeana Systemica , 10, 49-64. https://doi.org/10.14428/aes.v10i0.59873