Trajectoires académiques et facteurs psychosociaux liés à la réussite : Le rôle de la résilience depuis une approche systémique

  • Miriam Aparicio Nacional de Cuyo (Professeur des universités), CONICET (Conseil national pour la recherche scientifique, Argentine) - Chercheure supérieure
Keywords: résilience, résistance, université, rallongement des études, pays émergents

Abstract

Cette recherche est inscrite dans la problématique générale de la Qualité de l’Université. Elle a été effectuée sur un échantillon des sujets qui rallongent leurs études de 6 facultés dans sa première instance (229 sujets ; 17 cohortes, en continuant jusqu’au nos jours). L’objectif a été de connaître les variables/ dimensions associés à la réussite / échec universitaire. Dans cet article nous abordons la variable Résilience, en remarquant les différences par rapport à la Résistance. L’hypothèse générale est: une haute résilience (RESIL) agit positivement sur la réussite universitaire (RU). La méthodologie a été quantitative-qualitative. Le modèle intègre des variables de base, pédagogico-institutionnelles, structurelles et psychosociales. Parmi ces dernières, nous nous centrons dans cet article sur la Résilience en relation avec le niveau d’échec relatif universitaire.
En ce qui concerne les techniques utilisées (les plus cités dans la littérature internationale), nous avons appliqué une enquête semi-structurée et des tests spécifiques. Pour mesurer les variables psychosociales en relation la réussite/échec universitaire (RU), les techniques ont été: les Stratégies pour « faire face » aux difficultés (Frydenberg & Lewis, 1996), les styles attributionnels (Seligman, 1991), les facteurs motivationnels (Montero & Alonso Tapia, 1992) et la Résilience (Henderson & Milstein, 2003). Cette dernière technique est composée de 3 échelles et 6 sous-échelles qui montrent bien les aspects liés à la résilience. Les résultats montrent l’impact de ce facteur sur la réussite/échec (RU) tant sur le plan quantitatif (descriptif et prédictif) comme sur le plan qualitatif. Dans tous les cas, la résilience assume un poids particulier face à la réussite, à l’épanouissement des universitaires et à la qualité de l’université (ici, des facultés). En conséquence, il faudrait la consolider à partir des institutions socialisatrices et des programmes de formation/emploi, notamment dans les pays moins développés où les difficultés à surmonter sont fréquentes.

Published
2020-07-07
How to Cite
Aparicio, M. (2020). Trajectoires académiques et facteurs psychosociaux liés à la réussite : Le rôle de la résilience depuis une approche systémique. Acta Europeana Systemica , 9(1), 203-220. https://doi.org/10.14428/aes.v9i1.56123