Focus 12 - février 2014

La zone d'économie urbaine stimulée (ZEUS) suffira-t-elle à dynamiser le canal de Bruxelles ?

  • Florian Mayneris
Mots-clés: Concurrence, industries et entreprises, Evaluation des politiques publiques

Résumé

Afin de redynamiser la zone du Canal, caractérisée par un taux de chômage élevé et un faible revenu de ses résidents, le gouvernement bruxellois a décidé d'offrir des incitants financiers aux entreprises venant s'y installer : extension des aides à l'investissement (la Région bruxelloise pouvant prendre en charge jusqu'à 35 % du coût de ces investissements), aides à l'embauche (avec des subventions pouvant aller jusqu'à 30 % du salaire brut) et, enfin, exemption partielle de la taxe sur les surfaces de bureau (taxe communale pesant sur les entreprises industrielles, commerciales et agricoles). Pour bénéficier de ces aides, les entreprises doivent toutefois respecter une «clause d'embauche locale» : 30 % de leur personnel doit résider dans la zone d'économie urbaine stimulée (ZEUS), qui couvrira plusieurs quartiers le long du Canal, d'Anderlecht à Schaerbeek.

Biographie de l'auteur

Florian Mayneris

Florian Mayneris est professeur d’économie à l’UCL et chercheur à l’IRES et au CORE (UCL).

Plus d'information :
http://perso.uclouvain.be/florian.mayneris/

Publié le
2018-10-12
Numéro
Rubrique
Articles