Focus 13 - octobre 2014

Discrimination à l'embauche à l'égard des jeunes syndiqués en Flandre

  • Stijn Baert
  • Eddy Omey
Mots-clés: Marché du travail, emploi et chômage

Résumé

Tout comme les pays scandinaves et l'Autriche, la Belgique connait un taux de syndicalisation assez élevé. Un peu plus de 50 % des salariés belges sont membres d'un syndicat (http://www.uva-aias.net/208). Par ailleurs, le niveau de syndicalisation est plus élevé parmi les salariés jeunes et âgés que parmi ceux d'un âge intermédiaire (Van Rie et al., 2011). Plus important encore, le taux de couverture, à savoir la fraction des salariés dont les conditions d'emploi sont régies par une convention collective de travail, est de l'ordre de 90 % en Belgique (http://www.uva-aias.net/208). Enfin, dans notre pays, les syndicats gardent un rôle important dans l'octroi des allocations de chômage (Van Rie et al., 2011). De ce fait, les syndicats constituent un acteur incontournable sur le marché du travail belge.

Bibliographies de l'auteur

Stijn Baert

Stijn Baert est professeur d'économie à l'Université de Gand et à l'Université d'Anvers, chercheur au SHERPPA (Université de Gand), chercheur associé à l'IRES (UCL) et à l'Institute for the Study of Labor (IZA).

Plus d'information :
http://users.ugent.be/~sbaert/

Eddy Omey

Eddy OMEY est chercheur au SHERPPA de l'Université de Gand.

Publié le
2018-10-12
Numéro
Rubrique
Articles