Focus 17 - juillet 2015

La réforme des pensions : en finir avec le consensus du coucou

  • Jean Hindriks
Mots-clés: Finances publiques, politiques budgétaires et fiscalité, Marché du travail, emploi et chômage

Résumé

En 1930, John Maynard Keynes écrivait : «Nos petits-enfants n’auront pas assez de travail. Ils vont devoir se répartir au maximum le travail disponible. Instaurer des semaines de 15 heures avec postes de trois heures par jour permettra de résoudre le problème. Travailler trois heures par jour sera amplement suffisant».

Biographie de l'auteur

Jean Hindriks

Jean Hindriks est professeur d’économie à l’UCL, senior fellow à l’Itinera Institute et chercheur au CORE (IMMAQ/UCL). Il a aussi été membre de la Commission de Réforme des Pensions 2020- 2040, et est actuellement membre du Conseil académique des pensions. Il est l'auteur de "Quel avenir pour nos pensions ?", livre publié aux éditions De Boeck en 2015.

Plus d'information :
http://www.jeanhindriks.com/

Publiée
2018-10-12
Numéro
Rubrique
Articles