Focus 18 - avril 2016

Taxer les plateformes de l'économie collaborative ? Oui, mais attention aux effets secondaires !

  • Paul Belleflamme
  • Eric Toulemonde
Mots-clés: Concurrence, industries et entreprises

Résumé

Dans son communiqué de presse du 9 avril 2016 relatif au contrôle budgétaire, le gouvernement belge annonce, parmi les réformes structurelles, la taxation de ce qu’il est convenu d’appeler l’économie collaborative, dont les figures emblématiques sont des plateformes numériques comme Airbnb, Uber ou Listminut. Le communiqué n’indique pas la manière dont cette taxation serait réalisée mais selon Le Soir et Trends, le cabinet du Ministre De Croo envisagerait d’opérer des prélèvements à la source sur les revenus que les prestataires (les hôtes d’Airbnb, les conducteurs d’Uber, …) gagnent sur ces plateformes.

Biographie des auteurs

Paul Belleflamme

Paul Belleflamme est professeur d’économie à la Louvain School of Management de l’UCL et chercheur au CORE (UCL).

Plus d'information :
http://www.core.ucl.ac.be/~belleflamme/Site/Home.html

Eric Toulemonde

Eric Toulemonde est professeur d'économie à l'Université de Namur et chercheur au CERPE (Centre de Recherche en Economie Régionale et Politique Economique, UNamur).

Plus d'information :
http://perso.fundp.ac.be/~etoulemo/

Publiée
2018-10-12
Numéro
Rubrique
Articles