Focus 22 - septembre 2018

Une baisse plus rapide des allocations de chômage est-elle à recommander ?

  • Bart Cockx
  • André Decoster
  • Muriel Dejemeppe
  • Johannes Spinnewijn
  • Bruno Van der Linden
Mots-clés: Marché du travail, emploi et chômage

Résumé

Des allocations de chômage plus élevées au cours des six premiers mois. Dans les mois suivants un déclin plus rapide. C'est ce que le gouvernement fédéral a décidé dans le «jobs deal» de cet été. Par cette réforme le gouvernement entend encourager les personnes sans emploi à rechercher plus activement du travail et à accepter plus vite une offre d’embauche. Le gouvernement brandit des arguments scientifiques pour justifier une dégressivité plus rapide. Mais y a-t-il un consensus scientifique à ce sujet ? Nous ne le pensons pas. En outre, nous considérons que ce volet du deal porte atteinte à une des principales missions de l’assurance-chômage.

Biographie des auteurs

Bart Cockx

Bart Cockx est est professeur d’économie à l’UGent et chercheur associé à l’IRES (UCL).

Plus d'information :
http://users.ugent.be/~bcockx/

André Decoster

André Decoster est professeur d'économie à la KULeuven.

Plus d'information :
https://feb.kuleuven.be/andre.decoster

Muriel Dejemeppe

Muriel Dejemeppe est professeure d’économie à l’UCL et chercheuse à l’IRES (UCL).

Plus d'information :
http://perso.uclouvain.be/muriel.dejemeppe/

Johannes Spinnewijn

Johannes Spinnewijn est professeur d’économie à la London School of Economics (UK).

Plus d'information :
http://personal.lse.ac.uk/spinnewi/

Bruno Van der Linden

Bruno Van der Linden est directeur de recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique - FNRS, professeur d’économie à l’UCL et chercheur à l’IRES (UCL).

 

Plus d'information :
http://perso.uclouvain.be/bruno.vanderlinden/

Publiée
2018-10-12
Numéro
Rubrique
Articles