« L’être rivé à soi » et son intrigue narrative : Levinas et Henry, phénoménologues-romanciers.

  • Cesare Del Mastro Université catholique de Louvain
Mots-clés: être, Levinas, phénoménologie

Résumé

Un travail de génétique textuelle sur des notes manuscrites inédites révélant la lecture par le jeune M. Henry du Temps et l’autre d’Emmanuel Levinas permet à l’auteur de cet article d’avancer l’hypothèse d’après laquelle le tournant henryen vers l’apparaître immanent et invisible de la subjectivité comme « être acculé à soi » est motivé, entre autres, par sa lecture de cet ouvrage, et notamment par la figure lévinassienne de « l’être rivé à soi ».

Biographie de l'auteur

Cesare Del Mastro, Université catholique de Louvain

Diplômé en littérature hispano-américaine et en philosophie (Universités catholiques du Pérou, de Leuven et de Louvain-la-Neuve), Cesare Del Mastro mène actuellement une recherche doctorale, en tant qu’aspirant du FNRS, sur la phénoménologie henryenne du langage, la littérature et la vulnérabilité, au sein de l’Institut supérieur de philosophie de l’Université catholique de Louvain.

Publié le
2018-09-13